publicité

 

Réagir
Associations d'élus 16/11/2020

Michel Fournier, nouveau visage de l’Association des maires ruraux de France

par Aurélien Hélias
Michel Fournier © AMRF

Le maire de Les Voivres (Vosges) a succédé samedi 14 novembre à Vanik Berberian à la tête de l'association. Déjà habitué aux discussions avec l'exécutif, Michel Fournier va désormais pendre à bras le corps plusieurs dossiers, notamment la phase 2 de l'Agenda rural et la revalorisation des dotations accordées aux collectivités rurales.

Une page se tourne chez les Maires ruraux de France. Depuis 12 ans à la tête de l’AMRF, le maire de Gargilesse-Dampierre Vanik Berberian a transmis la présidence de l’association à Michel Fournier, maire de Les Voivres. Elu lors de l’assemblée générale samedi 14 novembre – concomitante à un Comité interministériel à la ruralité – par les 79 associations départementales de l’association d’élus, Michel Fournier connait bien la maison puisqu’il a été secrétaire général puis 1er vice-président de l’AMRF depuis 1993.

Un maire qui a l’oreille de l’Elysée

Conseiller municipal dès 1983, puis maire à partir de 1989, l’élu vosgien a aussi présidé une communauté de communes (Val de Vôge en 2007), avant de prendre 10 ans plus tard la vice-présidence de la communauté d’agglomération d’Epinal, après fusion de la communauté de communes.

Depuis deux ans déjà, Michel Fournier avait pris l’habitude de seconder Vanik Berberian dans certaines rencontres ou réunions officielles entre associations d’élus et l’exécutif. Ce fut notamment le cas lors de plusieurs réunions en visioconférence autour d’Emmanuel Macron lors de la première phase de la crise sanitaire au printemps.

Dossiers en nombre pour le mandat

L’association d’élus, qui est montée en puissance lors de la crise des Gilets jaunes en promouvant ses cahiers de doléances au point d’avoir rapidement l’oreille du chef de l’Etat et d’être particulièrement associée par le Premier ministre d’alors Edouard Philippe à l’Agenda rural, a d’ores-et-déjà fixé ses dossiers principaux du mandat : accélération de la mise en œuvre de cet Agenda rural, renforcement du statut de l’élu et amélioration du financement des collectivités locales rurales.

S’y ajoutent quelques dossiers urgents, comme la participation des communes rurales à la relance, et d’autres de plus moyen terme, l’AMRF entendant bien peser sur le futur projet de loi 3D – Décentralisation, différenciation, déconcentration – en y insufflant un esprit favorable aux communes de faible densité démographique. Michel Fournier était d’ailleurs à l’origine en juin 2019 de la proposition au nom de l’AMRF d’un projet de loi-cadre sur la ruralité. « Nous continuerons d’agir au niveau national pour remettre la commune à sa juste place » prône par ailleurs l’association, plus que jamais attachée au fait communal rural.

A noter que Vanik Berberian conserve une place de numéro deux dans l’association, avec le titre de délégué spécial, vice-président chargé de la stratégie et du conseil scientifique.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous