publicité

 

Réagir
Reprise économique 14/10/2020

Territorialisation du plan de relance : les associations d’élus ne sont pas convaincues

par Emilie Denètre
Ouvriers, chantier, PME © Adobe

Auditionnées le 14 octobre par les députés de la commission du développement durable, les grandes associations d’élus locaux se sont montrées sceptiques quant à la capacité réelle du plan de relance d’irriguer l’ensemble des territoires. En cause, un calendrier précipité et des méthodes trop gourmandes en ingénierie.

Cet article fait partie du dossier:

Les collectivités locales aux avant-postes de la relance économique

voir le sommaire
Pour relancer l’économie française sérieusement abîmée par la crise sanitaire du Covid-19, le gouvernement et l’Europe ont mis 100 milliards d’euros sur la table. Ce plan volontiers qualifié « d’historique » et lancé le 3 septembre peine pourtant à convaincre les élus locaux qui craignent que les financements ne parviennent pas jusqu’à eux ou plutôt ne parviennent qu’à une partie d’entre eux. 

Calendrier trop serré et méthode inopérante

Pour Virginie Carolo, présidente de Caux Seine Agglo et représentante devant les députés de l’Assemblée des Communautés de France (AdCF), la conjonction de plusieurs facteurs concourent aujourd’hui à créer ce sentiment que « les plus petits territoires pourraient passer entre les mailles du filet ». En premier lieu, une forme de « précipitation » dans les appels à projets et appels à manifestation d’intérêt que le gouvernement entend pousser, tel que « Territoires d’Industrie » av ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Sommaire du dossier

27 articles Lire le 1er article

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous