publicité

 

Réagir
Etablissements scolaires 14/10/2020

Choisir l’implantation d’un lycée, une affaire politique ?

par Aurélien Hélias
Lycée © Adobe

La Cour de cassation a tranché et condamné la présidente (PS) de la région Occitanie, Carole Delga, le 1er septembre, pour discrimination envers le maire (RN) de Beaucaire. La raison ? L’exécutif régional aurait sciemment évincé la ville du Gard dans le choix de localisation d’un nouveau lycée en raison de la couleur politique du premier magistrat.

Second désaveu pour la présidente de la région Occitanie : Carole Delga a vu sa condamnation pour discrimination envers une commune de sa région confirmée le 1er septembre par la Cour de cassation. Le dernier épisode d’une bataille politico-juridique qui l’oppose depuis plusieurs années au maire Rassemblement national de Beaucaire, Julien Sanchez. En effet, la cour d’appel de Nîmes avait déjà condamné l’élue le 26 avril 2019 pour « discrimination fondée sur des opinions politiques » à 1 000 euros d’amende et 5 000 de dommages et intérêts à verser à la commune au titre du préjudice moral. En cause : le refus de la région d’implanter sur la ville gardoise un lycée général, lui préférant une autre commune du département. Le projet d’établissement scolaire était plus précisément inscrit dans un contrat de ville validé par les élus de Beaucaire. Mais la présidente de l’exécutif occitan refusa de le signer, au contraire d ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous