publicité

 

Réagir
Démocratie participative 14/10/2020

Nouvelle mandature : un débat public local à vivifier

par Hugo Soutra
"Grand débat national", salle de La Forêt Sainte Croix © Emilie Denêtre

Une transition démocratique est-elle nécessaire pour relever les principaux défis auxquels sont confrontés nos territoires ? Oui, estiment plusieurs élus qui partagent l’information avec leurs habitants, les laissent choisir les sujets à verser au débat et même s’emparer des dossiers structurants, sans craindre la contradiction. De plus en plus de maires comptent sur cette intelligence collective pour les aider à redéfinir un projet commun pour leurs villes.

La vitalité de la démocratie ne se mesure pas seulement aux sommes rondelettes réglées par les collectivités aux industriels de la participation citoyenne. Mieux vaut, pour cela, se référer aux niveaux de participation électorale… ou à l’implication des habitants dans la vie de la cité. Convaincus de la force de l’échelle locale, une poignée d’élus s’échinent à les réintéresser à ce qui se passe dans leur ville. A Dijon, pas d’applications flambant neuves ni de gadgets superficiels pour répondre à la lancinante question « qui fait quoi ? » en matière de tranquillité publique, par exemple, mais de bonnes vieilles réunions publiques montées par la mairie, la préfecture et le parquet. « Notre idée ne consiste pas seulement à instruire les habitants, mais aussi à récolter des idées plus générales sur le rôle du maire ou l’organisation territoriale de la police et de la justice. C’est du gagnant-gagnant » souligne la première adjointe ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous