publicité

 

Réagir
Crise économique 03/09/2020

Quelle place pour les collectivités locales dans le plan de relance de 100 milliards ?

par Aurélien Hélias
relance Castex

Si une part des 100 milliards d’euros de "France relance" bénéficiera de facto aux territoires, notamment dans le champ des transitions écologique et énergétique, la place réservée aux collectivités et à leurs propres projets apparaît restreinte. Des contrats locaux avec l’Etat sont bien annoncés par l’exécutif, mais leurs contours restent à définir et semblent privilégier l’échelon régional.

Cet article fait partie du dossier:

Les collectivités locales aux avant-postes de la relance économique

voir le sommaire
A l'heure de présenter son plan de relance jeudi 3 septembre, trois ministres et un secrétaire d’Etat entouraient Jean Castex : celui de l'Economie et des finances, Bruno Le Maire ; de la Transition écologique, Barbara Pompili ; du Travail, Elisabeth Borne ; et le secrétaire d'Etat aux affaires européennes, Clément Beaune. Mais aucune trace de Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires, alors que le Premier ministre se fait fort depuis son arrivée de mettre en avant son penchant territorial... Faut-il y voir l’intention de l'exécutif, si ce n'est d'évincer, de se passer de l'appui des collectivités territoriales dans la mise en œuvre du plan de relance ? Déjà, le Canard enchaîné s'était fait il y a quinze jours l'écho de la volonté de l'exécutif de "labelliser" toutes les opérations et investissements subventionnées par les 100 milliards mobilisés par l'Etat sous la bannière "France relance" pour que les exécutifs locaux ne "s'approprient" ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Sommaire du dossier

24 articles Lire le 1er article

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous