publicité

 

Réagir
Associations d'élus 31/08/2020

Le Congrès des maires se tiendra bien du 23 au 26 novembre à Paris

par La Rédaction
102 congres des maires

Infirmant une information diffusée dans la matinée, l'Association des maires de France a démenti le report du congrès annuel des maires et présidents d'intercommunalités à 2021. Le programme du 103e congrès fait une large place aux politiques territoriales impactées par la crise sanitaire et au début de mandat des nouvelles équipes municipales.

Villes de France, Petites villes (APVF), intercommunalités (AdCF), métropoles (France urbaine), bailleurs sociaux (USH)… ces trois derniers mois, nombreuses ont été les associations d’élus à reporter leur congrès annuel à 2021, la crise sanitaire et le rebond épidémique bousculant de facto l’agenda des élus locaux. Jusqu’à ce que La Lettre A annonce ce matin le report à 2021 du Congrès des maires. Il n’en est rien : l’Association des maires de France (AMF) a confirmé à la mi-journée la tenue du 103ème congrès des maires et des présidents d’intercommunalité de France du 23 au 26 novembre à Paris, Porte de Versailles, « dans le respect des règles sanitaires en vigueur à ce moment-là », précise l’association dirigée par François Baroin. 

Pour l’heure, seul le renouvellement des instances de l’AMF, de son Bureau, a été repoussé à 2021. L’association justifie ce report par le décalage du deuxième tour des municipales au 28 juin, qui avait de facto empêché les candidatures pour les instances représentatives de l’AMF d’être déposées dans les délais habituels.

 A ce jour, l’interdiction des grands rassemblements, salons ou événements culturels ou sportifs, imposée par l’exécutif, ne concerne pas les jauges inférieures à 5 000 personnes et ne s’applique que jusqu’au 30 octobre. 

Gestion de crise et début de mandat tiennent le haut de l’affiche

D’ores-et-déjà, l’AMF a mis en ligne un pré-programme des trois jours de congrès dans lequel il est, sans surprise, fortement question de l’impact de la crise sanitaire sur les politiques territoriales et le fonctionnement des collectivités, de l’école aux politiques du grand âge en passant par les politiques du tourisme, la relance économique et l’accessibilité du numérique. 

Lire aussi : François Baroin : « Sur la santé, les communes sont l’horloge au-dessus de la cheminée qui prend la poussière »

 

D’autres débats porteront tout particulièrement sur l’installation des nouvelles équipes municipales et le début de mandat : les responsabilités du maire employeur, les liens à tisser avec l’intercommunalité, les finances locales, l’instauration d’un plan d’égalité hommes-femmes, etc. 

A noter que le Salon des maires et des collectivités locales (SMCL) organisé par le groupe Infopro Digital (propriétaire du Courrier des maires et des élus locaux) se tiendra également et comme d’accoutumée aux mêmes dates et lieu que le Congrès des maires, Porte de Versailles à Paris.

Les départements aussi tiennent à leur congrès

L’Assemblée des départements de France persiste, elle aussi : ses adhérents se réuniront bien du 4 au 6 novembre à La Rochelle, fief de son président, Dominique Bussereau, patron du conseil départemental de Charente-Maritime. Les patrons d’exécutifs départementaux veulent notamment mettre à l’honneur les 230 ans de leurs collectivités, fondées en 1790.

Le 90e congrès de l’ADF reviendra également sur l’organisation territoriale du champ médico-social, sur lequel Dominique Busserau avait été auditionné au Sénat, et sur la préservation de la biodiversité.

Le programme du congrès en cliquant sur se lien

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous