publicité

 

Réagir
Portrait 29/09/2020

Elle rafraîchit le climat

par Olivier Schneid
Mélanie Cosnier-Mairesse-Souvigné sur Sarthe

Son élection dans le petit village de Souvigné-sur-Sarthe, le 25 mai 2020, n'a pas fait l'unanimité. La nouvelle maire Mélanie Cosnier, galvanisée par sa participation à la Convention citoyenne pour le climat, de nouveau réunie ce mercredi 30 septembre à Matignon par Jean Castex, se défend d'être une verte radicale et plaide pour une "écologie des petits gestes".

Cet article fait partie du dossier:

Réinventons nos politiques publiques locales

voir le sommaire
La rencontre a pour cadre une salle sans âme de la mairie, autour d’une grande table. Au mur, le portrait du chef de l’Etat, Emmanuel Macron, et les photos d’un écureuil et d’une chouette. C’est là que Mélanie Cosnier a été élue maire de Souvigné-sur-Sarthe le 25 mai 2020. Un concours de circonstances. Deux semaines plus tôt, la tête de liste a déclaré forfait. Elle seule s’est présentée. « Devenir maire n’entrait pas dans mon projet de vie, commente l’intéressée. J’ai obtenu dix voix sur quinze. Quatre se sont portées sur des conseillers non-candidats, le mot ‘‘nul’’ figurait sur le cinquième bulletin. » C’est que la nouvelle maire de ce village de 629 habitants, qui refuse tout étiquetage partisan, ne fait pas l’unanimité. « On m’a reproché d’être une ‘‘écolo radicale’’, relate-t-elle. Par exemple, un agriculteur m’a dit : ‘‘Va pas falloir que tu nous casses les pieds avec ton CO2.’’ J’ai répondu que ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Sommaire du dossier

22 articles Lire le 1er article

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous