publicité

 

Réagir
Aménagement du territoire 23/09/2020

Après le Covid, les villes moyennes prêtes à muer

par Hugo Soutra
Bourges © Adobe

Soucieux de tirer leur épingle du jeu territorial après la crise sanitaire, des maires plaident pour des villes moyennes fortes, plus compactes et écologiques. Il leur faudra l’aide de l’Etat et des régions, mais aussi se défaire de vieux réflexes...

Cet article fait partie du dossier:

Réinventons nos politiques publiques locales

voir le sommaire
La crise sanitaire, économique et sociale, du Covid-19 pourrait avoir une conséquence imprévue : un réaménagement démographique. Les maires de villes moyennes s’en sont persuadés, eu égard à l’« exode urbain » et aux questionnements des Français sur leurs modes et lieux de vie. Comment attirer les habitants des grandes villes, aspirant à une meilleure qualité de vie ? Et surtout, éviter qu’ils ne déménagent pour des maisons individuelles dans de petits villages ? Des changements, et non des moindres, s’imposeront dans les politiques locales pour parachever la « revanche » des villes moyennes tant souhaitée. Dans leur rapport à l’Etat, également. « Le discours de victimisation ne peut pas suffire : nous ne pouvons pas faire comme si tous nos problèmes venaient de l’extérieur », reconnaît le vice-président de Villes de France, Jean-François Débat. Les élus attendent beaucoup de l’Etat, bien sûr, décisionnaire sur le maintien des services ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Sommaire du dossier

22 articles Lire le 1er article

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous