publicité

 

Réagir
Communes nouvelles 06/10/2020

« Les compétences de proximité devront être portées par des communes de taille suffisante »

par Aurélien Hélias
nuage-mots_communes-nouvelles1v2 © MF

Durant l’épidémie de Covid, les 774 communes nouvelles du territoire ont-elles fait leurs preuves et sont-elles appelées à se développer pour répondre à la crise économique et sociale ? Maire (LR) de la commune nouvelle de Baugé-en-Anjou et corapporteur de la commission Communes nouvelles de l’Association des maires de France, Philippe Chalopin en est persuadé. Entretien.

Cet article fait partie du dossier:

Réinventons nos politiques publiques locales

voir le sommaire

Le Courrier des maires : les communes nouvelles ont-elles montré leur valeur ajoutée durant la crise ?

Philippe Chalopin. En réunissant plusieurs communes, la commune nouvelle additionne leurs moyens, offre des services à un plus grand nombre et à un niveau cohérent. On n’avait pas dix protocoles différents pour la reprise de l’école mais un seul s’appliquant partout. Résultat : le 12 mai, 75 % des enfants ont repris le chemin de l’école. Notre cellule de crise prenait des décisions ensuite faciles à partager car nous avions un relais de proximité dans chaque commune. Ainsi le service de portage de courses en coopération avec des restaurateurs locaux a permis d’atteindre des gens isolés identifiés grâce aux communes déléguées. C’est dans cette situation de crise qu’on reconnaît l’efficacité d’un outil. Avec 15 communes déléguées, Baugé-en-Anjou maille de manière beaucoup plus efficace le territoire que ne le ferait ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Sommaire du dossier

22 articles Lire le 1er article

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous