publicité

 

Réagir
Municipales - Premier tour 24/03/2014

Municipales : quasi « grand chelem » pour les présidents d’associations d’élus

par Aurélien Hélias

Une large majorité des présidents d’associations d’élus du bloc local, pour la plupart maires, ont été réélus au premier tour ou sont en ballotage très favorable pour le second tour. Seul le président de l’Association des communautés urbaines de France (Acuf), Michel Delebarre, pourrait abandonner son fauteuil au second tour à Dunkerque.

Cet article fait partie du dossier:

Elections municipales 2014 : résultats et analyses

voir le sommaire

De droite, de gauche ou du centre, ils ne sont pas beaucoup parmi les présidents d’association d’élus à être en ballotage défavorable après ce premier tour. Plusieurs ont même réussi à conserver leur siège pour un nouveau mandat de six ans dès ce 23 mars. A commencer par le président de l’Association des maires de France (AMF), Jacques Pélissard qui, à la tête de la liste d’union de la droite remporte le scrutin de Lons-le-Saunier (Jura) avec 56,15 % des voix face à trois listes divers droite, front de gauche et socialiste. La seconde liste, PS, n’obtient « que » 32,15 % des voix. Insuffisant pour empêcher le député-maire d’obtenir un cinquième mandat local.

Même performance pour le premier vice-président délégué de l’AMF, André Laignel, dont la liste divers gauche « Issoudun pour tous » remporte 67,73 % des voix, permettant à l’ancien ministre d’obtenir un septième mandat consécutif dans cette commune de l’Indre de 12 000 habitants.

Les patrons des petites villes et communes rurales confortés…

Conseiller municipal de Figeac dans le Lot, le président de l’Association de petites villes (APVF), Martin Malvy, voit sa liste en ballotage très favorable. « Figeac ensemble 2014 », liste étiquetée Union de gauche, est arrivée en tête du 1er tour avec 40,60 %, devant une liste divers UMP (24,51 %) et une autre Divers gauche (24,90 %). L’ancien ministre occupe la 3e place sur la liste arrivée en tête.

Son futur successeur à la tête de l’APVF, qui devrait être intronisé lors du prochain congrès de l’association, le 12 juin prochain, dans la commune où il se présente, Annonay (Ardèche), remporte haut la main ce premier tour : Olivier Dussopt (PS) obtient 51,71 %, lui assurant ainsi un second mandat en conquérant 26 des 33 sièges de cette commune de 16 500 habitants.

Elu également dès le 1er tour, à Gargilesse-Dampierre (311 habitants, Indre), le président de l’Association des maires ruraux de France (AMRF), Vanik Berbérian (Modem). Reste que chacun des 10 candidats du 1er tour a également été élu à la majorité absolue des suffrages exprimés. Il faudra donc attendre le vote du conseil municipal pour savoir qui dirigera l’exécutif. Et si le président de l’AMRF a obtenu 160 voix (76,92 % des suffrages exprimés), quatre candidats ont fait mieux que lui, dont la première Marie-Claude Mançois, obtient 182 voix (87,5 %).

A Gagny (Seine-Saint-Denis), le maire Michel Teulet (UMP), président de l’association des maires d’Ile-de-France (Amif) l’emporte haut la main : sa liste d’union de la droite remporte 61,88 % des suffrages exprimés, dès le premier tour.

… au contraire des leaders des grandes villes

En revanche, les présidents des associations d’élus du bloc urbain connaissent des difficultés. En premier lieu le président de l’Acuf, Michel Delebarre, dont la liste d’union de la gauche « Tous ensemble, nous sommes Dunkerque ! » n’arrive qu’en deuxième position (28,86 % des suffrages exprimés) à Dunkerque derrière… la liste divers gauche de son ancien adjoint, Patrice Vergriete (36,05 %).

La cité nordiste se dirige donc vers une triangulaire au second tour, la troisième liste qualifiée étant celle du FN (22,59 %), l’UMP ne franchissant même pas le premier tour (9,09 %). Une disposition qui rend très incertaine la réélection de l’ancien ministre à un poste qu’il occupe depuis 1989.

Si le président de l’Association des maires de grandes villes de France (AMGVF), Michel Destot (PS), ne briguait pas de quatrième mandat à Grenoble, il est toutefois présent en dernière position sur la liste d’union de la gauche « Aimer Grenoble pour vous », conduite par Jérôme Safar, actuel 1er adjoint. Stupeur pour la majorité municipale qui se voit doublée par une liste Europe Ecologie les Verts soutenue par le Front de gauche : 29,41 % des voix contre 25,31 % pour la liste Safar. Une quadrangulaire au second tour avec la liste d’Union de la droite (20,86 %) et celle du FN (12,56 %) est donc possible.

A noter enfin que les présidents de la Fédération des villes moyennes (FVM), Christian Pierret (PS), et de l’Assemblée des communautés de France (AdCF), Daniel Delaveau (PS), avaient choisi, respectivement à Saint-Dié-des-Vosges et à Rennes, de ne pas briguer de nouveau la tête de l’exécutif local, ni même de mandat de « simple » conseiller municipal.

Sommaire du dossier

13 articles Lire le 1er article

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous