publicité

 

Réagir
INTERCOS 17/09/2013

Construire la compétence culturelle en lien avec le projet territorial

par Martine Kis
culture spectacle billetterie © F. Stijepovic

Les communes s'accrochent à leurs prérogatives sur la culture, qui reste un « marqueur territorial ». Cependant, des partenariats se nouent et se développent entres communes et intercos.La dimension transversale de la politique culturelle s'affirme dans certaines agglomérations.

Il y a ceux, rares, qui ont pris la compétence culture, pleine et entière. Ceux plus nombreux, qui ont choisi la compétence gestion des équipements culturels, associés bien souvent aux équipements sportifs. Enfin, ceux pour qui la culture relève des communes avant tout. Les liens entre l’intercommunalité et la culture résistent à une description simple. Les responsables des intercos, qui déplorent bien souvent leur manque d’identification auprès des habitants, devraient s’emparer de la culture comme marqueur identitaire. C’est oublier que ces mêmes responsables sont aussi maires. Et la culture, ils y tiennent autant qu’à l’urbanisme.

Question d’identité

« Depuis vingt-vingt-cinq ans, la culture est bien identifiée comme un marqueur territorial et institutionnel. Les élus veulent bien transférer la gestion des équipements, mais pas la politique culturelle », explique Philippe Laurent, maire de Scea ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous