publicité

 

Réagir
Vie politique 14/09/2020

Démocratie questionnée, élus suspectés, lobbys dénoncés : les Français jugent leurs institutions

par Aurélien Hélias
Population, démographie © Adobe

Perception d’une influence croissante des lobbys au détriment des politiques, demande de davantage de participation pour revitaliser le système démocratique, confiance stable et élevée dans les maires mais partis et figures politiques nationales démonétisées… Ce qu’il faut retenir du volet « institutions » de l’enquête 2020 « Fractures françaises » menée par Sopra-Steria / Ipsos.

La huitième vague de l'enquête « Fractures françaises » réalisée pour la Fondation Jean Jaurès, l'Institut Montaigne, Le Monde et le Centre d’études de la vie politique française (Cevipof) par Sopra-Steria et Ipsos a notamment ausculté le rapport des Français à leurs dirigeants et leurs regards sur les pratiques démocratiques. Morceaux choisis.

La démocratie jugée en partie inopérante, mais nécessaire faute de mieux

La confiance des Français dans le système démocratique progresse légèrement : pour 67 %, le régime démocratique est irremplaçable, c'est le meilleur système possible, alors qu’ils n’étaient que 64 % ces deux dernières années. Reste que ce taux a chuté de neuf points par rapport à février 2014 (76 %) et que 33 % des Français jugent que d’autres systèmes politiques peuvent être aussi bons que la démocratie. Les plus nombreux à croire en une alternative au régime démocratique sont les sympathisants Rassemblement nation ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous