publicité

 

Réagir
Aménagement du territoire 09/09/2020

Les villes moyennes confirment leur attractivité mais l’offre de services devra suivre

par Nathalie Da Cruz
Agen, ville moyenne © Adobe

Lors de la 3e rencontre nationale consacrée au programme Action Cœur de ville, le 8 septembre à Paris, un sondage Ifop a révélé l’intérêt croissant des Français pour les villes moyennes. Mais, des transports publics à la présence médicale en passant par l’offre universitaire, plusieurs édiles ont témoigné des carences qui restent à combler pour attirer de nouvelles populations.

« Avec l’essor du télétravail, souhaitez-vous déménager de votre logement actuel ? ». À cette question posée par l’Ifop fin juillet, 23 % des habitants des grandes agglos ont répondu « oui ». Pour s’installer où ? 50 % des sondés souhaitent aller vivre dans une ville moyenne – contre 30 % dans une autre grande ville, 13 % dans une petite ville et 7 % dans un territoire rural. De manière générale, une large majorité des Français préfère vivre dans une ville moyenne (84 %) que dans une grande métropole. Ces chiffres sont certes à relativiser : l’enquête a été menée auprès de 1 000 habitants par téléphone, « et réalisée fin juillet soit deux mois après la fin du confinement », précise Jérôme Fourquet, directeur du département « opinions et stratégies d’entreprises » de l’IFOP, lors de la table ronde consacrée à l’attractivité des villes moyennes. Il n’empêche : « Ces résultats confirment une tendance que nous observons de ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous