publicité

 

Réagir
Jeunesse 08/09/2020

Politiques jeunesse : « La réforme territoriale a créé des écarts énormes entre régions ! »

par Emilie Denètre
Jeunesse © Adobe

Dans une récente étude de l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (Injep), les chercheurs Maëlle Moalic et Jordan Parisse analysent la prise en main des politiques de jeunesse par les conseils régionaux. Entre recomposition des compétences et recomposition territoriale, ces derniers constatent une hétérogénéité des situations et des interprétations de la notion de chef de filât sur cette question. Entretien.

« Les politiques de jeunesse des conseils régionaux : entre recomposition des compétences et affirmation inégale d’un rôle de coordination » est une étude co-réalisée par Maëlle post-doctorante, membre du laboratoire Arènes et de la chaire Territoires et mutations de l’action publique (TMAP) ; et par Jordan Parisse, chargé d’études et de recherche à l’Injep, qui détaille pour le Courrier des maires les résultats de cette enquête. 

Courrier des Maires : que recouvre la notion de « politiques de jeunesse » qui est au cœur de votre étude ?

Jordan Parisse : Il y a une véritable problématique autour de la notion même de « politiques de jeunesse ». Historiquement, les politiques de jeunesse sont associées au secteur de la jeunesse et d'éducation populaire, en clair tout ce qui concerne en fait le champ appelé appelle « JEP » et ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous