publicité

 

Réagir
Municipales 2020 16/07/2020

Tout juste maires mais déjà riches d’un mandat à la tête d’une autre commune

par Séverine Cattiaux
Deux maires © Adobe

Ils ne sont pas légion, ces nouveaux maires qui ont déjà expérimenté la fonction de premier magistrat dans une autre commune, souvent plus petite. Zoom sur quelques-unes de ces trajectoires singulières sur lesquelles se sont appuyés les nouveaux édiles, tant dans leur campagne électorale que pour l’installation dans leur nouveau fauteuil.

Nouvellement élus maires en 2020, François Grosdidier (LR) à Metz, Crescent Marault (LR) à Auxerre et Christophe Bouillon (PS) à Barentin ont en commun de bien connaître les rouages d’une municipalité. Et pour cause, François Grosdidier a été premier magistrat à Woippy de 2001 à 2017, commune de 10 000 habitants, à cinq kilomètres de Metz. Crescent Marault a lui présidé aux destinées, de 2010 à 2020, de Saint-Georges-sur-Baulche, 3 277 âmes à une dizaine de kilomètres d’Auxerre. Christophe Bouillon a été, quant à lui, maire de Canteleu (14 181 habitants), de 2001 à 2014, commune éloignée d’à peine quinze kilomètres de Barentin, son nouveau fief, à peine moins peuplé (12 249 habitants).

Retrouver « l'un des plus beaux mandats »

Contrairement à ses homologues, Christophe Bouillon n’a donc pas brigué une plus grosse commune. Elu député depuis 2007, il n’avait surtout qu’une envie : retrouver un fauteuil de maire comme celui qu’ ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous