publicité

 

Réagir
Municipales 2020 29/06/2020

Les dirigeants d’associations d’élus du bloc urbain ne sortent pas indemnes du deuxième tour

par Hugo Soutra
Yvon Robert (Rouen), François Rebsamen (Dijon), André Rossinot (nancy), jean-Luc Moudenc (Tououse) et Dominique Gros (Metz) lors des vœux de France Urbaine le 22 janvier à Paris

Le second tour des municipales n’a pas été sans incidence sur le paysage des associations d’élus locaux. Défaits à Annecy et La-Seyne-sur-Mer, Jean-Luc Rigaut et Marc Vuillemot devront céder leur présidence de l’Assemblée des communautés de France (AdCF) et de Ville & Banlieue. S’il a réussi à sauver son fauteuil, le patron de Toulouse Métropole Jean-Luc Moudenc devra convaincre pour se maintenir à la tête de France Urbaine alors qu'une majorité de grandes villes est aux mains du PS et des Verts. Reste à savoir dans quelle mesure les bureaux des autres associations d'élus se renouvelleront après un premier tour largement favorable à leurs dirigeants...

De suspens et d'enjeux, il n’y avait pas vraiment. Les présidents et vice-présidents d’associations d’élus du bloc communal avaient pleinement profité de la sur-prime aux maires sortants le 15 mars dernier et vu leurs assises locales confortées. Renouveler leurs mandats associatifs pourrait dès lors s'avérer une formalité dans ce contexte. Le second tour des municipales 2020 ne concernait véritablement que les patrons de France Urbaine et de l’Association des communautés de France (AdCF), Jean-Luc Moudenc et Jean-Luc Rigaut, ainsi qu’une poignée de leurs lieutenants respectifs. Pour ces deux associations disposant de l’oreille du gouvernement, les résultats se révèlent mitigés. A l’issue d’une campagne polémique, Jean-Luc Moudenc peut souffler avec 52% des voix réunies sur son nom. Résistant à la vague verte mais aussi « municipaliste » incarnée par l’Archipel citoyen à Toulouse, il rempilera pour un second mandat d’affilée au Ca ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Réagissez à cet article

  1. Ne croyez-vous pas qu’il y a trop d’associations représentatives des communes…?
    Bien sûr, disposer d’un lobby fort est important. Mais à force d’avoir des représentations de toute nature, ne nuit on pas ainsi à l’objectif?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous