publicité

 

Réagir
Mobilités 30/06/2020

De nouvelles pistes pour séduire la « petite reine »

par Sylvie Luneau
Une des pistes cyclables à Nantes © Flickr CC by European Cyclists

Pendant le confinement, de nombreuses collectivités ont mis en place des pistes cyclables temporaires pour les déplacements quotidiens, une opportunité à exploiter pour les nouveaux élus municipaux. Car, avec seulement 5 % d’usage de la bicyclette pour aller au travail, la France reste bien en dessous de la moyenne européenne. L’occasion de changer de braquet !

Sécuriser les cyclistes

La sécurité est l’un des paramètres essentiels pour développer l’usage du vélo. Les sondages montrent que les Français sont largement favorables au vélo, mais demandent plus de sécurité. « Le problème, c’est que la politique cyclable actuelle se trompe de cible, car elle vise les cyclistes confirmés. Ainsi, le nombre de pistes cyclables a été démultiplié, mais pas celui des cyclistes », explique Olivier Schneider, président de la Fédération des usagers des bicyclettes (FUB). Une étude récente montre aussi une grande différence entre les villes et les campagnes. Alors que la pratique s’est bien développée en ville (+ 60 %), elle a régressé d’autant partout ailleurs. Le milieu rural investi pourtant dans le vélo, mais essentiellement pour le tourisme et non pour le transport quotidien. Pour tant, au total, en France, 60 % des déplacements font moins de 5 km. « Pour augmenter le nombre de cyclistes, il faut amé ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous