publicité

 

Réagir
Crise sanitaire 28/05/2020

Déconfinement : la France passe au vert le 2 juin, l’Ile-de-France cale au orange

par Aurélien Hélias
Edouard Philippe présente le 28 mai la phase 2 du déconfinement débutant le 2 juin

Limite des 100 kilomètres levée, réouverture massive des collèges et lycées, des bars et des restaurants... C'est un large déconfinement qui a été annoncé par Edouard Philippe le 28 mai pour la France qui se pare de vert. Mais dix départements - Mayotte, la Guyane et les huit collectivités franciliennes - se voient imposer certaines restrictions spécifiques dans cette phase 2 du déconfinement.

Vent d’optimisme sur le déconfinement. « Tous les indicateurs sont au vert à l’exception du Val-d’Oise et Mayotte. [….] Les nouvelles sont plutôt bonnes, mais pas suffisamment bonnes pour que tout puisse redevenir à la normale », a entamé Edouard Philippe dans une allocution où le Premier ministre apparaissait soulagé par rapport à sa précédente intervention du 7 mai. « Nous sommes un peu mieux que là où nous espérions être, ce n’est pas le fruit du hasard » s’est-il félicité, saluant notamment le « civisme » des Français, leur « respect des consignes » et des « élus locaux qui ont sur adapter le plan de déconfinement à al réalité du terrain en lien avec les préfets.

Le premier ministre a donc pu annoncer une vaste phase de déconfinement à compter du 2 juin, avant un nouveau rendez-vous pour al phase 3 au début de l’été, le 22 juin. « La liberté va redevenir la règle et l’interdiction l’exception. […] Tous les départements vont bénéficier de mesures supplémentaires de déconfinement. Mais nous allons surveiller particulièrement les départements d’Ile-de-France, de Mayotte et de Guyane. Dans ces départements orange, le déconfinement sera, pour 3 semaines, un peu plus prudent que sur le reste du territoire ». Le détail de cette phase où seuls 10 départements verront donc certaines restrictions aux libertés retrouvées. 

C’en est fini de la « frontière » des 100 kilomètres

Si l’ouverture des frontières extérieures de l’Union européenne fera l’objet d’une décision concertée avec les autres membres de l’Union au 15 juin, la France se dit favorable à la réouverture des frontières intérieures de l’UE à cette même date. Et surtout, les restrictions de déplacement à 100 kilomètres maximum du lieu de domicile sont supprimées. La mesure « a été très utile, bien respectée, mais aujourd’hui, cette mesure n’a plus de justification à compter du 2 juin, a annoncé l’ancien maire du Havre. Cela ne doit pas signifier un relâchement dans l’attention : si vous pouvez différer un déplacement lointain, c’est plus raisonnable », a-t-il pris soin d’ajouter.

La limitation d’accès aux transports en commun, réservés aux heures de pointe aux Français disposant d’une attestation de leur employeur dans certains territoires, pourra être levée si les autorités organisatrices de transport, en l’occurrence les régions dont l’Ile-de-France, en font la demande.

Education : tous les collèges et écoles ouverts au 2 juin

« Nous avons décidé l’accélération de la réouverture des écoles et collèges dans toutes les zones et des lycées dans les départements verts. » Conscients de l’attente des parents d’élèves sur le sujet, Edouard Philippe a rapidement affiché la volonté de l’exécutif « d’accélérer la reprise de l’école ».

« Une urgence sociale, un impératif éducatif », a appuyé Jean-Michel Blanquer. L’objectif affiché est donc celui « d’une amplification au mois de juin, dans le respect du protocole sanitaire » selon le ministre de l’Education nationale : 100 % d’écoles ouvertes à partir du 2 juin contre 90 % aujourd’hui. « A partir du 2 juin, toutes les écoles seront ouvertes et les dernières communes qui ne les ont pas encore ouvertes les ouvriront. Toutes les familles qui le souhaitent doivent pouvoir scolariser leurs enfants, au moins sur une partie de la semaine », a insisté le ministre, ce qui est loin d’être le cas à ce jour. « Toujours des groupes de 15 élèves maximum, mais il est indispensable de proposer un accueil complémentaire aux familles », a-t-il ajouté.

L’ensemble des collèges ouvriront au 2 juin, que ce soit en zone verte ou orange. En zone orange, priorité sera donnée aux 6e et 5e. L’ensemble des lycées vont ouvrir en zone verte. Autre objectif : « que 100 % des classes Ulis soient ouvertes la semaine prochaine ».

Pas de révision en revanche des strictes règles sanitaires régissant la vie à l’école : « c’est parce que nous avons un protocole strict que nous évitons qu’il y ait des foyers » de contamination, a justifié le ministre de l’Education nationale.

Cafés, bars et restaurants rouverts, a minima en terrasse

Les restaurants, bars et cafés pourront ouvrir dans tous les départements à partir du 2 juin, mais seulement les terrasses en zone orange. Et partout, des règles sanitaires s’appliqueront : une capacité maximale de 10 personnes par table, un mètre minimum entre les tables de chaque groupe, une circulation au sol indiquée, le port du masque obligatoire pour les personnels, serveurs comme personnels en cuisine. « Nous demanderons aux exploitants de ne pas accepter la consommation debout à l’intérieur » a précisé Edouard Philippe, afin d’éviter de trop fortes densités.

Dans ce cadre, les exécutifs locaux auront la liberté d’envisager de nouvelles terrasses ou l’extension d’autres. « Ce n’est pas le gouvernements qui décide d’étendre la terrasse, c’est le maire. Il y aura peut-être, pour rattraper une forme de retard, une organisation différente, un peu plus libérale, pour que certains restaurants puissent disposer d’espaces extérieurs, a évoqué Edouard Philippe. Je ne veux pas préjuger de la position des maires ».

Partout, parcs et jardin vont pouvoir rouvrir, et même dès ce week-end. « Mais cette liberté retrouvée implique des contraintes qui sont en quelque sorte des contreparties. La limitation des regroupements à 10 personnes dans l’espace public est maintenue », a prévenu Edouard Philippe.

La culture va respirer un peu, les écrans resteront noirs jusqu’au 22 juin

Les salles de théâtre de spectacle, pourront rouvrir en zone verte à partir du 2 juin. Mais il faudra attendre le 22 juin en zone orange. Gymnases, salles de sport et piscines pourront aussi ouvrir dès le 2 juin en zone verte, mais attendre le 22 en zone orange.

En revanche, pas de « discrimination » géographique pour les cinémas qui devront attendre sur l’ensemble du territoire français le 22 juin pour accueillir de nouveau les cinéphiles.

Jusqu’au 22 juin, les interdictions demeureront aussi sur tout le territoire pour l’accès aux discothèques, salles de jeux, stades, hippodromes. Sports collectifs et de contacts resteront interdits.

Nouvelle ouverture sur les vacances

Les hébergements touristiques pourront rouvrir à partir du 2 juin à l’exception de ceux en zone orange, qui devront attendre le 22 juin. Dans tous les départements, les colonies de vacances reprendront cours à partir du 22 juin.

Lire aussi : Les collectivités incitées par l’exécutif à participer au plan de relance du tourisme

A compter du 2 juin seront aussi réouverts tous les plans d’eau, les plages, les lacs, les musées, mais le port du masque y sera obligatoire 

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous