publicité

 

Réagir
Relance économique 14/05/2020

Les collectivités incitées par l’exécutif à participer au plan de relance du tourisme

par Aurélien Hélias
Office du tourisme © Flickr-CC-JL.Zimmermann

Au sein du plan de relance du secteur annoncé ce jeudi 14 mai par Edouard Philippe, de nombreux dispositifs de prêts et d'investissements par l'Etat et ses opérateurs sont annoncés. De même qu'une invitation aux élus locaux à appuyer ce plan de soutien sectoriel en jouant sur la fiscalité locale liée au tourisme...

Cet article fait partie du dossier:

Les collectivités locales aux avant-postes de la relance économique

voir le sommaire

18 milliards d’euros : c’est le montant colossal que l’Etat compte injecter dans le secteur du tourisme en France pour l’aider à redémarrer à mesure que le déconfinement va progresser. Les mesures constituant ce plan de relance sectoriel sont variées, de l’accès étendu au fonds de solidarité et au chômage partiel pour les entreprises du tourisme (cafés, hôtels, restaurants) – un « premier pas » salué par l’Assocation des petites villes de France – au doublement du plafond journalier des tickets restaurants (qui passent de 19 à 38 euros). De quoi pour le secteur du tourisme, espère le gouvernement, faire face « à la pire épreuve de son histoire moderne, alors même que c’est un des fleurons de l’économie française. Son sauvetage est une priorité nationale », a lancé, très solennel, Edouard Philippe, lors du 5ème Comité interministériel du Tourisme.

Bien entendu, les 18 milliards annoncés ne seront pas des subventions attribuées aux acteurs du secteur, mais pour beaucoup des prêts et investissements, portés par la Banque des territoires (CDC) et BpiFrance. Soit un plan d’investissements en fonds propres de 1,3 milliard d’euros dont le gouvernement espère qu’il générera 6,7 autres milliards « en attirant d’autres capitaux, privés, sur le secteur ».

Les collectivités appelées à diminuer les taxes de séjour 

De même l’Etat souhaite embarquer les collectivités dans son « effort de guerre » pour soutenir un secteur qui représente 7 % du PIB français… et alors que s’approche rapidement la période porteuse des grandes vacances d’été. Ainsi l’exécutif va-t-il, « à l’occasion de la prochaine loi de finance rectificative, [proposer] un dispositif aux collectivités locales qui, si elles le souhaitent, pourront prévoir, pour l’année 2020, des allègements de taxe de séjour ainsi qu’un dégrèvement des deux tiers de la cotisation foncière des entreprises du secteur, que l’Etat financera alors pour moitié », a détaillé Edouard Philippe. « Il s’agit d’inciter les collectivités territoriales et singulièrement les municipalités, les communautés d’agglomération ou communautés de communes, à prendre des mesures et de les accompagner pour qu’elles puissent les prendre et aider les entreprises du secteur », a poursuivi le locataire de Matignon.

D’ores-et-déjà, les collectivités et leurs associations représentatives planchent sur les moyens de relancer localement le tourisme malgré les incertitudes planant sur les limites persistantes du déconfinement. Ainsi l’AdCF souhaite mobiliser très rapidement les offices du tourisme et lisser les pics touristiques pour que la reprise économique puisse se conjuguer avec la nécessaire distanciation sociale. 

A noter que les collectivités, dans leur plan de relance du tourisme local, pourront demander au même titre que les entreprises, un accompagnement via le dispositif France Tourisme Ingénierie. « Lorsque nous mettons en place de nombreuses mesures, il faut pouvoir accompagner leur mise en place auprès des acteurs concernés », a plaidé Edouard Philippe. 

Sommaire du dossier

16 articles Lire le 1er article

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous