publicité

 

Réagir
Crise sanitaire 06/05/2020

Stratégie de déconfinement : Jean Castex délivre des clefs de compréhension

par Emilie Denètre
Jean Castex, maire de Prades (Pyrénées-Orientales) © Ville de Prades

Auditionné par la commission des lois du Sénat, mercredi 6 mai, le « Monsieur déconfinement » d'Edouard Philippe a rappelé les deux piliers qui charpentent le plan gouvernemental : doctrine sanitaire et reprise économique. Jean Castex s'est efforcé de justifier certains choix faisant débat et de rassurer la Chambre Haute sur la prise en charge du coût de certains services par l'Etat. Le tout à moins de 24 heures de la présentation par le Premier ministre, jeudi à 16h, du plan détaillé de sortie progressive du confinement.

« S’il est facile de confiner une population, il est beaucoup plus compliqué de la déconfiner. D’ailleurs si nous pouvions rouvrir tout le 11 mai, nous ne serions pas là pour en discuter ensemble ce matin » a lancé Jean Castex, coordinateur national à la stratégie de déconfinement, aux parlementaires de la Chambre Haute. Venu répondre aux questions des sénateurs sur le plan qu’il a élaboré, mercredi 6 mai, le haut-fonctionnaire, « Monsieur JO », président de l’Agence nationale du Sport et accessoirement maire (LR) de Prades dans les Pyrénées orientales, a fait œuvre de pédagogie. Probablement avait-il conscience que la clef de voute de l’acceptation de sa stratégie de déconfinement – et donc in fine de sa réussite-  tenait à cette bonne compréhension…

« Nous devons être en mesure d’expliquer pourquoi sur telle activité c’est oui, et pourquoi sur telle autre c’est non » a-t-il poursuivi « et ce qui nous a guidé dans l’élaboration de ce plan, c’est la conciliation de la doctrine sanitaire avec le redémarrage de la vie économique. Nous avons donc eu à faire des choix mais en restant cohérent ».

Et la plage ?

Interrogé ainsi sur la reprise des écoles maternelles et primaires avant les collèges et lycées (et ce malgré la difficulté de faire respecter aux plus petits les consignes sanitaires), Jean Castex a argué qu’au vu des données scientifiques – avec des formes majoritairement bégnines prises par le Covid chez les enfants- mais aussi que, de manière pragmatique, un enfant de 9 ans dont les parents travaillent ne se garde pas seul (contrairement à un collégien), le choix avait été fait de privilégier les plus petits.

Lire aussi : L’état sanitaire des écoles, nœud du déconfinement

 

Autre arbitrage : celui de laisser les plages fermées. S’il a assuré être conscient que cela pénalisait certainement les habitants des littoraux, le stratège du gouvernement a estimé que les risques de les rouvrir lors de la phase 1 du déconfinement, à savoir la création d’un afflux de personnes l’emportaient sur les avantages. « Et vous me direz : ‘mais vous rouvrez les transports en commun, bien plus dangereux en termes sanitaires, que les plages ?’ Oui mais les plages ne sont pas essentielles pour le redémarrage de notre vie économique, alors que les transports, si » a-t-il plaidé.

Reconfinement localisé et périscolaire 

Jean Castex a enfin donné quelques éclaircissements sur les stratégies localisées, et confirmé qu’il pourrait y avoir au besoin plus de « marges » accordées à ceux qui vivent dans des territoires où le virus circule peu (verts). Mais aussi, à contrario, des « mesures adaptées et localisées » si la situation se dégradait dans telle ou telle zone.

Enfin, le haut-fonctionnaire a eu une adresse particulière pour les maires sur la réouverture des écoles. Avec la place prise par le périscolaire dans le nouveau dispositif de l’Éducation nationale (« comme les enfants ne peuvent être accueillis en classe que par demi-groupe, il faut bien les mettre quelque part et ce sera le périscolaire qui prendra le relais »), les élus locaux s’inquiétaient des surcoûts engendrés. Le coordinateur a confirmé que ces surcoûts seraient bien pris en charge par l’État.

Réagissez à cet article

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous