publicité

 

Réagir
Document 21/04/2020

Les préconisations de l’Association des maires de France pour sortir du confinement

par Aurélien Hélias
Population, démographie © Adobe

L'AMF a publié ce 21 avril "une contribution à la préparation du déconfinement". De la réouverture des écoles et des crèches au bon fonctionnement des communes en passant par l'action à mener pour la reprise économique et l'organisation des déplacements, l'association d'élus formule tant des préconisations pratiques qu'elle appelle l'Etat à intégrer les collectivités dans les décisions de sortie de crise.

Envoyée par l’AMF à Jean Castex, maires de Prades et haut-fonctionnaire missionné par le gouvernement pour préparer le déconfinement annoncé par Emmanuel Macron pour le 11 mai, la contribution de l’AMF à la préparation du déconfinement est composée de neuf parties:

  1. Accompagner et garantir la sécurité sanitaire
  2. Réussir la réouverture des écoles et des crèches
  3. Ouvrir certains services et espaces publics
  4. Faire fonctionner les institutions communales et intercommunales
  5. Adapter la gestion des personnels
  6. Agir pour la reprise économique
  7. Organiser les déplacements et la mobilité
  8. Décider maintenant du calendrier culturel et sportif
  9. Prendre en compte les particularités des territoires ruraux

L’association d’élus plaide pour réunir « trois conditions préalables » au déconfinement :

  • « le dispositif doit être cadré nationalement mais adaptable jusqu’à l’échelon le plus local ;
  • les mesures doivent être territorialisées et progressives car la situation n’est pas la même sur tout le territoire ;
  • le temps de la décision ne doit pas amputer celui de la préparation de la mise en oeuvre, il est donc indispensable que les maires soient tenus informés le plus en amont possible des décisions prises afin de leur permettre de les traduire rapidement et de manière adaptée au niveau local. »

Téléchargez la contribution de l’AMF en cliquant sur ce lien

Réagissez à cet article

  1. Proposer la sanctuarisation du premier tour fin mai ou juin est une grave erreur alors que la date du deuxième tour est incertaine .(cf difficulté de gestion des EPCI)
    Mieux aurait valu proposer le report à 2021 et conserver dans cette période de crise ,loin d’être finie ,les équipes en place dont pour certaines ce premier tour est une parodie de démocratie.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous