publicité

 

Réagir
Municipales 2020 20/04/2020

Elections municipales et intercommunalités : les dix chiffres clés avant le deuxième tour

par La rédaction
Carte des intercommunalités (DGCL) © IGN 2017

L'Assemblée des communautés de France (AdCF) a décortiqué les résultats du premier tour des municipales pour déterminer le chemin qu'il reste à parcourir afin d'obtenir des assemblées communautaires complètes. D'où il ressort, entre autres, que 88 % des 1 288 EPCI sont en attente du deuxième tour pour renouveler définitivement leur assemblée délibérante. Les dix chiffres-clés.

  • Seules 12 % des intercommunalités (soit 153 en tout représentant 3,4 millions d’habitants) voient la totalité de leurs communes renouvelées dès le premier tour alors que 86 % des quelque 35 000 communes ont vu leurs conseils municipaux totalement pourvus à l’issue du premier tour. 
  • 38,2 % de la population (25,5 millions d’habitants) vit dans dans une commune concernée par le second tour. 
  • 59,1 % des communes de moins de 1000 habitants en attente du second tour n’ont qu’un ou deux conseillers municipaux restants à élire.
  • 1 356 communes de moins de 1 000 habitants n’ont plus qu’un siège à pourvoir à leur EPCI au deuxième tour.
  • 278 communes de moins de 1 000 habitants ont entre 10 et 19 sièges à pourvoir pour renouveler entièrement l’assemblée délibérante de leur intercommunalité.
  • 25,5 % des communes en moyenne dans les métropoles sont en attente du deuxième tour pour achever leur processus électoral. 
  • 147 des 153 intercommunalités non concernées par le deuxième tour sont des communautés de communes, six sont des communautés d’agglomération. Toutes les métropoles et communautés urbaines seront concernées par un deuxième tour de scrutin.
  • 1 seul EPCI sur les 23 d’outre-mer voit l’ensemble des conseils municipaux de ses communes totalement renouvelées après le 15 mars : la communauté de communes de l’Est guyanais.
  • 42 intercommunalités voient au moins 40 % de leur communes dans l’attente du deuxième tour pour compléter leur conseil municipal et 136 intercommunalités de 25 à 40% de leur communes.
  • 21,9 millions de Français vivent dans une intercommunalité ou au moins un quart des communes sont en attente du second tour.

Réagissez à cet article

  1. Pour ma part il faut tout recommencer si non se sera la discorde même ou les maires elus au premier tour ne représente pas la population il h aura un dilemme cela est déjà arrivé de faire un mandat de 7 ans sinon il y aura polémique

  2. Bonjour. Nous avons presente notre liste et nous avons été élus.
    Nous avons mené une campagne avec un investissement important tant du point de vue travail pour elaborer un programme, le distribuer, tenir le bureau de vote, que du point de vue financier : participation aux frais d’élaboration et d’édition des documents de campagne.
    Il serait indecent et incohérent de remettre tout cela en cause pour les élus et les électeurs qui se sont déplacés malgré les risques sanitaires.

  3. pour notre part une seule liste était présente pour le 15 Mars, un seul tour Les nouveaux élus attendent le jour favorable et légal)pour enfin procéder à l’élection du maire( l’ancien ne se représentait pas après un seul premier mandat…..? en cas d’annulation de ce vote , je ne représenterai pas….

  4. un 2eme tour en juin serait le mieux quoiqu’on en dise. Est il plus dangereux d’aller voter que de faire ses courses en supermarché, ? Non!
    Il faudra une légitimité pour mettre en place les mesures de relance par les collectivités et seule l’élection le permet.
    Des frais ont été engagés par les xandidats lors du 1er tour et il faudrait refaire 2 tours, cela n’a pas de sens et remettrai en cause dans ce cas l’égalité des candidats et donc toute l’élection y compris pour ceux elus au 1er tour.

  5. Ns avions 3listes ainsi Ns attendons la décision du gouvernement
    pour notre part ce 1er Tour du 15 mars n aurait jamais du avoir lieu
    Il forme un sondage en direct donc fausse ce 2 eme tour
    À ce sens tout doit être annulé et repris intégralement en mars prochain
    Cela sera plus sain pour toute la population

  6. Les arguments pour ne pas refaire le premier tour ne manquent pas, mais j’éviterai de dire qu’on peut bien aller voter du fait qu’on va faire ses courses : en effet, si on ne vote pas, on ne meurt pas de faim !

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous