publicité

 

Réagir
Covid-19 13/04/2020

Emmanuel Macron mise sur un déconfinement progressif à partir du 11 mai

par Aurélien Hélias
Macron 13 avril v3

Ecoles, collèges, lycées et crèches pourraient rouvrir dans quatre semaines si la lutte contre le coronavirus poursuit ses progrès et les Français devront pouvoir bénéficier de masques à cette date. Mais les autres établissements accueillant du public, restaurants et cafés, resteront fermés. D'ici le 11 mai, le chef de l'Etat appelle à un strict respect du confinement... tout en appelant les élus locaux à ne pas faire de surenchère, notamment s'agissant des couvre-feux.

Il y a un mois, Emmanuel Macron avait utilisé à six reprises le terme de « guerre » contre le Covid-19. Cette fois-ci, c’est une date qu’a mentionnée le président de la République à plusieurs reprises : le 11 mai. Si le mot « déconfinement » n’a pas été prononcé, c’est bien à partir de cette date que débutera selon lui « une nouvelle étape » : « les règles pourront être adaptées selon les résultats » de la lutte contre le coronavirus.

Concrètement, « à partir du 11 mai, nous rouvrirons progressivement, les crèches, les écoles et les lycées », « une priorité car la crise creuse les inégalités. Nos enfants doivent pouvoir retrouver le chemin des classes », a plaidé Emmanuel Macron. En revanche, s’agissant des universités, les cours ne reprendront pas physiquement avant la rentrée de septembre.

Pas de réouverture des restaurants et lieux accueillant du public

Autres restrictions à ce déconfinement progressif à partir du 11 mai : il ne concernera pas « les lieux rassemblant du public », restaurants, cafés et cinémas compris. « Les grands événements, les festivals ne pourront se tenir jusqu’à la mi-juillet », a par ailleurs précisé le chef de l’Etat. Et « nous demanderons aux personnes les plus fragiles de rester confinées », personnes âgées ou fragiles en premier lieu.

L’exécutif espère toutefois permettre « au plus grand nombre de retourner travailler ». Pour cela, « nous aurons à partir du 11 mai une organisation particulière », a-t-il indiqué. Avec une stratégie tournée sur la multiplication des tests et dépistages. « Nous allons continuer d’augmenter les tests faits chaque jour. D’abord sur nos aînés, nos soignants, les plus fragiles. Le 11 mai, nous serons en capacité de tester toutes les personnes présentant un symptôme », s’est-il avancé. A cette date, des masques devront aussi être disponibles pour tous les Français

Un appel à un confinement égalitaire sur tout le territoire

D’ici là, « le confinement le plus strict doit encore perdurer Jusqu’au lundi 11 mai », une date charnière qui ne le sera « que si nous continuons d’être civiques, responsables, que nous respections les règles et que la propagation du virus a effectivement ralenti ». Soit la volonté de prévenir tout relâchement des Français dans le confinement même si le chef de l’Etat a, en même temps, tancé toute volonté de surenchère locale. Pour Emmanuel Macron, les règles de confinement ne doivent être « ni renforcées ni allégées mais pleinement appliquées. Je demande à tous nos élus d’aider à ce que ces règles soient les mêmes partout sur tout le sol », a-t-il plaidé. « Des couvre-feux ont été décidés là ou c’est nécessaire mais il ne faut pas rajouter des interdits dans la journée », a-t-il insisté, en écho au ministère de l’Intérieur qui avait taclé les maires imposant trop rapidement des couvre-feux, le port de masques ou autres mesures locales supplémentaires.

Plan gouvernemental présenté dans 15 jours

« L’espoir reniait mais rien n’est acquis. Le système est sous tension et l’épidémie n’est pas encore maîtrisée. Plus les règles seront respectées, plus elles sauveront de vies » a insisté Emmanuel Macron tout au long de son discours d’une petite demi-heure. Hommage à la « première ligne » des soignants, mais aussi à la deuxième ligne dont font partie « nos maires et nos élus locaux ». « Je veux remercier les maires, les élus locaux, les associations qui se sont fortement mobilisées », a-t-il ajouté.

Des acteurs sur lesquels le président de la République semble compter pour mener à bien ces quatre semaines d’ici la première étape de déconfinement – mot toutefois jamais prononcé -  le 11 mai, avec des points d’étape : « le Gouvernement présentera d’ici 15 jours le plan de l’après-11 mai, des points de rendez vous réguliers se tiendront » a-t-il prévu.  

Réagissez à cet article

  1. Les cafés, restaurant resteront fermés mais les écoles, collèges et lycées seront ouverts, pas de logique et surtout dangereux,cela peut relancer la propagation du covid 19 secondo un lycéen par exemple qui a un parent fragile va peut-être lui apporter le virus à la maison et un décès de plus.

  2. Bonjour

    Moi honnêtement je serait favorable à une réouverture des ecoles en septembre car oui pour le moment ça se calme mais quand on voit que dans les rues les enfants jouent ensemble comme si de rien été est que avec le beau temps les gens se promener les cas vont arriver et je vous avoue que je suis pas rassurée car a lecole et surtout chez les petits les gestes barrières ne seront pas maitriser

  3. Et oui Amadi mais il faut bien que les gamins aillent à l’école pour que les parents aillent bosser pour faire remonter la bourse. Il faudrait pas que ces « pauvres milliardaires » perdent trop d’argent. c’est pour ça que les universités n’ont pas besoin de reprendre. Non seulement ils n’ont plus besoin de personne pour les « garder » mais en plus ils iront faire des petits boulots sous payé.

  4. Bonjour,
    Petit rappel: il y a aussi 30000 communes qui attendent que leurs nouveaux conseils soient mis en place…Et oui, car se sont encore les sortants ou pire les battus qui gèrent les affaires en pleine crise.
    Logique ,on ouvre les écoles le 11 mai avec des responsables d’équipements et de la sécurité (les maires)qui ne devraient plus être en place.
    Bricoleur jusqu’au bout des ongles !

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous