publicité

 

Réagir
RGPD 26/05/2020

Gérer la durée de conservation des données, casse-tête des collectivités

par Auteur associé
données personnelles © Adobe

Déterminer la durée de conservation des données personnelles est un élément central du RGPD, tant pour le respect des obligations légales du responsable de traitement que pour la protection de la vie privée des personnes. Pourtant, cette notion apparaît mal maîtrisée par les collectivités, du fait de sa complexité, des réticences et du manque d’accompagnement pratique de l’autorité de contrôle.

Par David Conerardy et Aloïs Ramel, avocats à la cour, SCP Seban et associés

1- La durée de conservation, enjeu central de protection de la vie privée

La limitation des durées de conservation est prévue à l’article 5.1e du règlement général sur la protection des données (« RGPD »). Celui-ci définit les grands principes des traitements de données à caractère personnel et précise que celles-ci seront conservées sous une forme permettant l’identification des personnes uniquement pour une durée n’excédant pas celle nécessaire au regard des finalités qui ont justifié sa collecte. Un cycle de vie des données et deux objectifs En faisant le choix de lier la durée de conservation des données aux finalités poursu ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous