publicité

 

Réagir
Travailler avec 14/04/2020

La caisse de garantie du logement locatif social, soutien du monde HLM

par Nathalie Da Cruz
logements, loyers © Adobe

La caisse de garantie du logement locatif social (CG2LS) vit des cotisations versées par tous les bailleurs sociaux - qu’ils soient offices publics de l’habitat, coopératives ou sociétés anonymes d’HLM. En 2019, ces cotisations atteignaient 650 millions d’euros, mais redescendront à 350 millions en 2020 en vertu d’un accord avec l’Etat pour alléger la facture des bailleurs HLM, après la coûteuse réforme des APL et la réduction des loyers de solidarité (RLS) imposée depuis 2018.

Née en 2001, la caisse de garantie du logement locatif social (CG2LS) est à la fois un établissement public national et une société de financement. Elle a vu le jour en application de la loi « SRU » de décembre 2 000.

1- Garantir les emprunts contractés

Sa première mission : garantir les prêts pour le logement social. C’est la Caisse des dépôts et consignations (CDC) qui réalise des emprunts sur le livret A pour le compte des bailleurs HLM, afin de financer leurs opérations de construction ou de rénovation. Le plus souvent, les collectivités de rattachement des organismes - commune, interco, département - garantissent ces prêts. « Mais lorsqu’elles ne le font pas, ou pas à 100 %, la CG2LS prend le relais », explique Denis Burckel, directeur général de la caisse. Laquelle perçoit, en contrepartie, une commission de 2 % sur le montant de l’emprunt. Les fonds propres de la CG2LS s’élèvent à 403 millions d’euros. « Un montant qui rest ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous