publicité

 

Réagir
Elections 2020 01/04/2020

Municipales : de plus en plus de recours administratifs après le premier tour

par Emilie Denètre
administration-justice © Flickr/Mikecogh

Pour faire face à l’afflux des recours déposés devant les tribunaux administratifs dans la foulée du 1er tour des élections municipales, le gouvernement a décidé d’étendre les délais de dépôt des dossiers. Pour de nombreux élus et candidats, la sincérité du vote du 15 mars a été altérée par les conditions exceptionnelles que le pays traverse avec l'épidémie de Covid-19. Ils pointent du doigt les taux d’abstention record dans certaines communes, notamment chez les personnes âgées.

Soulagements pour certains, inquiétudes pour d’autres… Par une ordonnance publiée au Journal officiel le jeudi 26 mars, le gouvernement accorde un délai aux requérants souhaitant contester les résultats sortis des urnes le dimanche 15 mars. Selon le code électoral, les dossiers devaient en effet être déposés au plus tard le vendredi suivant les élections au plus tard à 18 heures (c’est à dire le 20 mars) ; mais face à l’afflux des contestations remontant des territoires, un assouplissement des règles a été décidé. 

Ainsi, ceux qui le souhaitent ont désormais jusqu’au « cinquième jour qui suit la date de prise de fonctions des conseillers municipaux et communautaires élus dès ce tour » pour saisir le tribunal administratif.

76 attestations sur l’honneur !

À Saint-Germain du Mont d’Or, une commune de 3 200 habitants dans le Rhône, le maire sortant n’a pas attendu ce délai pour monter son dossier. Il a en effet été l’un des premiers à se mobiliser et à le faire savoir. Renaud George, maire depuis 2014 et défait le 15 mars dernier avec 45,41 % des suffrages (contre 54,59% pour son adversaire, Béatrice Delorme) a déposé vendredi 20 mars un dossier de près de 150 pages devant le tribunal administratif.

Dans ce document, que nous avons pu consulter, on retrouve près de 80 attestations sur l’honneur établies par des habitants de la petite ville dans lesquelles ils racontent pourquoi ils ne se sont pas déplacés le 15 mars. Le récit par exemple de cette retraitée de 75 ans qui explique : « Je n’ai pas été voter car le président M. Macron a dit que les personnes âgées de plus de 70 ans devaient rester chez elles. Vu la grande épidémie, je reste chez moi et sors le moins possible […] ». Beaucoup racontent ainsi la peur d’être « contaminés » en allant voter : « mon fils m’a dit de ne pas prendre de risque » raconte ce monsieur de 83 ans.

Modification substantielle du corps électoral

Pour Renaud George, « la sincérité du scrutin a été altérée par les conditions sanitaires exceptionnelles que traverse notre pays, il y a eu des pressions du gouvernement mais aussi des médias, qui relayaient les messages d’alerte, qui ont conduit les habitants à se détourner des urnes ». À Saint-Germain du Mont d’Or, la participation du 15 mars était de 39,53 %  contre 65 % en 2014. « Ce sont surtout les personnes âgées et les jeunes parents (35-35 ans) qui se sont particulièrement abstenus dans notre commune » pointe le maire défait, qui estime que si l’abstention en général est devenue un vrai problème dans notre pays, celle constatée le 15 mars est différente. « Forte et contrainte, elle a modifié en profondeur la démographie du corps électoral » estime-t-il.

Depuis quelques jours, Renaud George assure être contacté par des dizaines de candidats et de maires de la France entière. Tous souhaitent avoir accès à son dossier et obtenir des conseils. 

Perdant à 8 voix d’écart

C’est le cas par exemple du maire du Val d’Aigoual, commune nouvelle de 1500 habitants dans le Gard (30). Thomas Vidal, maire depuis 2014, a également été défait le 15 mars dernier… à 8 voix d’écart. Il vient lui-aussi de déposer un recours devant le tribunal administratif. « Nous ne dénonçons aucune irrégularité, notre dossier porte exclusivement sur l’altération de la sincérité du vote par les conditions sanitaires » explique l’édile qui a constaté une baisse de 20% de la participation sur la commune nouvelle. « Nous avons beaucoup de personnes âgées et de résidents secondaires qui votent chez nous qui ne sont pas déplacés le 15 mars » constate-t-il, désabusé. « Certains pourraient dire que nous sommes mauvais perdants, mais ce n’est pas la question ! Cette élection ne s’est pas déroulée dans des conditions normales, notre dernière réunion publique [le vendredi précédant le jour du vote] a été annulée car les rassemblements de plus de 100 personnes étaient interdits ; et le jour du vote, je peux vous l’assurer le climat n’était pas serein » décrit Thomas Vidal.

Et ce dernier de constater, au passage, les incohérences générées par le maintien de ce premier tour : « le gouvernement demande aux équipes en place de gérer les affaires courantes, mais d’un côté, nous nous savons ‘partants’ alors ce n’est pas facile, quant aux ‘entrants’, ils aimeraient – et c’est bien normal – être désormais en responsabilité et ce n’est pas le cas ».

70% d’abstention à Cayenne

De l’autre côté de l’Atlantique, à Cayenne en Guyane (57 000 habitants), les problématiques semblent les mêmes qu’en métropole. Michaël Mancée, leader du tout jeune mouvement « Guyane Renouveau », dénonce lui aussi une élection biaisée par un taux d’abstention record : 69% des habitants de la ville ne se sont pas déplacés aux urnes pour départager les deux listes en compétition. Michaël Mancée et son équipe se sont inclinés devant Marie-Laure Phinera-Horth qui a remporté 60% des suffrages.

« Notre mouvement est très jeune et faire 40% est déjà une victoire, mais nous pouvons légitimement nous poser la question de ce qu’il serait advenu si la campagne, puis l’élection, s’étaient déroulées dans des conditions normales ». Et ce dernier de rappeler que dès les premiers cas de Covid apparus en Guyane – à la fin du mois de février –  il a fait le choix de suspendre sa campagne de terrain : « plus de porte à porte, plus de meeting… en réalité, dans les derniers jours nous n’avons touché que ceux qui étaient connectés aux réseaux ». Michaël Mancée assure que son adversaire n’a pas opéré les mêmes choix : « elle et son équipe ont même osé dire que nous ne faisions plus de terrain car nous avions peur d’une petite grippe…»

Bientôt une QPC ?

Selon nos informations, une trentaine de maires sont en train de se regrouper autour de Renaud George, le maire de Saint-Germain au Mont d’Or. Ils travaillent, au-delà de leur recours individuels, sur une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) qu’ils entendent déposer devant le Conseil constitutionnel. « Nous voulons obtenir l’annulation de l’article de la loi qui a permis le maintien du premier tour des élections municipales » explique Renaud George, « nous voulons comprendre comment nous en sommes arrivés là ».

Réagissez à cet article

  1. Bonjour,
    Le mieux est de faire du cas par cas !
    Quand vous voyez un maire sortant perdant faire un recours aupres du TA alors que sa ville fait partie de celles où le taux de participation a été le plus élevé, que les personnes âgées se sont déplacées et que ses adversaires ont plus de 200 voix d’avance ! Il y a de quoi réfléchir ! Il faut DISTINGUER LES MAUVAIS PERDANTS.
    Le ridicule ne tue plus, ils ne doutent de rien. Même si le 1er tour était annulé, ces maires là ne repasseraient pas. Soyons LOGIQUES ! Ils feront juste perdre du temps et de l’argent … Ne rentrons pas dans leur jeu.

  2. en regardant les courbes d’évolution de l’épidémie on avait un accroissement de 20% par jour du nombre de personne infectée par jour des le 10 mars. Il fallait donc limiter le nombre de rencontre et commencer le confinement comme cela a été demandé. Organiser les élections était une erreur ( le conseil dit scientifique sont donc des nuls et on peu comprendre la démission de Pr Raoult). D’ailleurs ont constate une reprise de l’épidémie 5 à 6 jours après le 1° tour liée au temps d’incubation. Je comprends ceux qui n’ont pas voté

  3. Bonjour, enfin !!! Mais ça me semblait tellement évident. Bien entendu les électeurs ne se sont pas déplacés. A refaire !!!

  4. Notre maire sortant a fait véhiculer les personnes âgées dans une voiture , un balai incessant pour qu’ils votent pour lui, une honte

  5. Réaction de mauvais perdants qui ne les honore pas. Pour les communes de moins de 1 000 habitants, le taux de participation plancher est officiellement fixé à 25% des inscrits. Où est donc le problème de représentativité lorsque ce seuil est atteint?

  6. Maire « prorogée », je n’étais pas candidate aux élections 2020 ; mon avis est donc, peut-être, plus objectif que d’autres.
    Le Gouvernement doit avoir aujourd’hui et enfin le courage qu’il n’a pas eu il y a quelques semaines ! Lois, décrets, ordonnances : arrêtez s’il vous plait de tenter d’inventer un nouveau fonctionnement à nos collectivités. Annulez ce scrutin : c’est si simple ! Laissez les assemblées municipales et intercommunales actuelles continuer à fonctionner quelques mois, un an de plus, le temps qu’il faudra pour l’organisation d’un scrutin sincère précédé d’une campagne électorale digne de ce nom ! Mais que représentent nos communes, nos EPCI pour vous ? N’ont-elles pas droit à un vrai scrutin démocratique ?
    Donnez-nous les outils – techniques et juridiques – pour faire fonctionner nos assemblées à distance : c’est tout ce qu’il nous manque actuellement !

  7. Citoyenne de la ville de Vaureal ( 95 ) , nous avons constaté que nos soutiens ( 1200 personnes ) ne se sont pas déplacés pour aller voter le 15 mars pour la liste «  l Avenir de Vaureal avec vous. » avec MR FLOTTES. Et ce , à cause du COVID
    Par contre la liste de MR Boultame «  vaureal2020 avec vous «  a fait des allers retours pour aller chercher les électeurs chez eux et les déposer devant les bureaux de vote , afin qu ils votent pour lui.
    De plus la liste « vaureal2020 avec vous « de Mr BOULTAME, à boîte le samedi 14 mars et le dimanche 15 mars , ce qui est entièrement ILLÉGAL , son SCRUTIN devrait être complément ANNULÉ !
    Nous l avons noté sur le PV CENTRAL
    Il faut savoir que MR BOULTAME ( vaureal2020avec vous ) a énormément de PLAINTES contre lui ( pour illégalité de campagne , il a foncé sur un colistier avec son véhicule etc……) car il n à RIEN respecté durant la campagne !
    cette personne devrait être rendu INÉLIGIBLE pendant des années
    Merci d en tenir compte

  8. Souffrante je n’ai pas pu voter ni donner procuration. Beaucoup de personnes de mon entourage auraient aussi voulu voter car pour eux c’est un devoir mais ils se sont abstenus par peur, car personnes à risque. Vu le nombre de malades depuis les élections, il avaient raison et il ne me semble pas normal d’avoir maintenu le 1er tour et de ne pas tout recommancer.

  9. Si l’épidémie a démarré en France il y a quelques mois, je ne suis pas convaincu que d’ici octobre elle soit terminée; tout au plus en rémission.
    Si mes propos s’avéraient malheureusement exacts, il y a fort à penser que la population ne se déplacerait pas plus pour les élections municipales!

    Notre système démocratique est donc en danger. Il est donc plus que souhaitable d’en revoir les fondamentaux pour réduire ce risque.

    Quant à ceux défaits qui sollicitent la décision du juge, je les comprends. De manière plus générale, quel est le sens d’une élection quand une personne est élue avec une part très minoritaire de la population?
    Comment peut-on imaginer que les décisions prises sont en accord avec la décision des citoyens?
    Quelles est la légitimité d’une telle assemblée?

    A mon sens, il faut interroger le citoyen sur ces questions et non plus seulement les élus qui sont à la fois des acteurs mais aussi des personnes directement intéressées par le scrutin.
    Bon courage au Président et à son Gouvernement pour prendre les décisions les plus sages qui permettront le retour aux urnes du Peuple (souverain).

  10. Je ne comprends pas : dans notre village (1679 électeurs), nous avons été élus au premier tour avec un taux de participation de 70% ! (et 3 listes en présence). Que va t’on aller expliquer au corps électoral ? Gaspillage d’argent….et les électeurs ont fait leur choix…

  11. Bonjour
    suite au scrutin du 15 mars nous avons perdu pour trois voix car huit personnes de notre coté ne sont pas venues pour cause de peur de l’épidémie cela est bien dommage et il le regrette
    bien cordialement

  12. La situation devient invraisemblable.
    - Une campagne électorale altérée pour ne pas dire inéquitable en raison de l’interdiction de réunions publiques.
    - Une participation électorale en chute. dans ma commune la participation aux élections municipales avoisine généralement 70%. Lors de ces élections elle a atteint péniblement 50%
    - Des Maires élus qui ne peuvent exercer leur mandat et des Maires battus qui prorogent le leur, ce qui commence à générer des difficultés compréhensibles.
    - Une date de scrutin dont on ne sait rien ce qui génère quelques difficultés de fonctionnement d’une collectivité: doit on ou non envisager un Conseil Municipal? quand? Que proposera t’on? Et j’en passe.
    -A quelle date ce scrutin et sous quelle forme? Ces dernières questions ne sont pas insignifiantes car une campagne électorale ne s’improvise pas au dernier moment.
    Je pourrai continuer ainsi, mais pour résumer, la gestion des communes dans ces conditions devient problématique. Il faut que rapidement nous sachions quoi faire et quand afin de sortir de ce royaume du Père Ubu.

  13. Il est évident qu’il fallait être cohérent et ne pas organiser le scrutin du 15 mars, à partir du moment où l’on demandait aux citoyens de plus de 70 ans de ne pas sortir de chez eux. Nos politiques auront ils le courage de tout annuler et reporter’à mars 2021 ?

  14. Il est des cas où le maire sortant a été mis en ballotage défavorable. Je pense en particulier à Saint-Paul de la Réunion où le maire sortant ne totalise que…16% des suffrages ou encore à Cilaos où le premier magistrat ne rassemble que 40% contre 48% à son challenger qui ne manque l’élection au premier tour que de quelques voix. Quand on connait le poids de l’appareil municipal entre les mains d’un maire sortant en difficulté, ne faudrait-il pas mettre en place des délégations spéciales chargées d’expédier les affaires courantes en attendant le second tour ?

  15. En général se sont les perdants qui font appel, si l’écart est moindre, inférieur à 10 voix, il y a toujours eu possibilité de recours. Pour la commune dans laquelle il n’y avait qu’une seule liste….pourquoi dépenser de l’argent et du temps pour ces communes? près de 30.000 communes ont été pourvues dès le premier tour, on se pose également la question du clientélisme avec des réflexions du genre: ceux qui votaient pour nous n’ont pas pu se déplacer, les conditions étaient les mêmes pour les autres listes, qui l’écart pour les perdants aurait peut-être plus important encore.
    Il n’est pas toujours facile d’accepter de perdre, mais si les habitants avaient souhaiter vous reconduire, ils se seraient déplacés ou auraient donné procuration.

  16. notre mairie dans le NORD c la honte il sont acheter les gens faibles avec des bon Alimentaire et le jour de vote le 15 mars les responsables de certains bureau il disent au gens a l’entrée du bureaux prenez la feuille au il ya mon non il mètre pression au gens avant de y aller voté c écœurent c n’importe koi normalement il doit mettre des agents de sécurité dans toute les bureau de vote pour surveiller les anomalies et le comportement de responsable du bureaux

  17. Je confirme étant souffrant je n’ai pas pu aller voter car peur de transmettre ce que je croyais être le Covid19 à l’époque. Pourtant j’ai participé activement à la campagne dans ma ville. La mienne 64% d’abstention le maire élu avec 7000 voix sur 43000 habitants je crois voir plus les autres listes a peine 10% et 16 pour la seconde. je ne jalouse pas son élection je dis simplement même s’il aurait été élu que les scores ne sont pas vraiment réels de la commune.

  18. oui il devrait etre refait les abtentions ont etait tres importante dans notre commune et il serait logique de refaire les elections une fois le virus terminer merci

  19. Les élections municipales doivent être refaites
    L’élection d’une liste ne représente pas la population à peine 18% des habitants liste bloquée pour les communes de plus de 1000 habitants
    Candidate à l’élection notre liste a perdu de 13 voix
    Beaucoup de nos sympathisants ne sont pas venus voter, la veille le 1er ministre annonce que tous les commerces vont fermer et que nous allons rentrer dans un temps de confinement
    Jamais en 12 ans j’ai vu un bureau de vote vide surtout entre 16 et 18h heures de pointe habituellement
    Aujourd’hui quelques assesseurs sont malades pas de masques pas de gants mis à disposition par la municipalité et ne parlons pas comment. Le dépouillement a eu lieu 20 personnes dans 15 m2
    Je connais aujourd’hui beaucoup d’asseseurs malades du covid19 et sans notre région le 67 des maires sui sont décédés
    Le gouvernement a joué avec la vie des gens en demandant à la population d’aller voter
    Pour une démocratie participative le gouvernement doit annuler et refaire des élections dans la plus grande sérénité

  20. Il y a une façon très simple de contenter tout le monde : toutes les communes où il n’y a qu’une liste-> élus parce que il n’y a pas de concurrence.
    Toutes les communes avec un taux de participation >= à 55% (par exemple) ou un taux +/- égale aux scutins précedents -> élus

  21. Suite … pour les autres on refait le scrutin car être élus avec moins de 50% des inscrits ne devrait pas être valable quelque soit l’élection concernée. Et ne pas omettre de compter le vote blanc. En fait ce serait l’occasion de remettre à plat quelques règles électorales. Si les gens ne vont pas aux urnes c’est qu’il y a un problème et dans le cas présent le gouvernement ne peut pas se dédouaner de l’influence de ses interventions sur les résultats électoraux. Or ceci entraine de facto une distorsion, le gouvernement est responsable de cet état de fait ainsi que l’ensemble de la classe politique ont instillés le doute à partir de ce moment là les règles du jeu étaient faussées, il n’y a rien de plus à dire.

  22. Bonjour
    J ai perdu de 32 voix mon électorat est composé d’anciens ceux ci ne se sont pas déplacés nous allons nous battre pour faire annuler ce scrutin à suivre
    Gérald Durieux maire de la chambre 73 Savoie

  23. S’il ne s’agit pas de recours de mauvais perdants, combien de maires élus dès le premier tour vont ils demander l’annulation de leur élection aux même motifs d’élections non sincères ?

  24. bonjour je suis d accord pour les elections soeint reportees car nu le nombre de personnes qui ne sont pas allés voter le premier tour ne doit pas être reconnu.

  25. Pour qu’un scrutin soit démocratique, il se doit d’être Égal et Secret .
    Ce 15/03 il n’a été ni Égal , ni Secret .
    Pour requêtes , me joindre au 06/70/75/35/38.
    J’ai mis en place, un Mouvement  » La Marianne »pour exclusivement des recours d’électeurs et non d’élus battus ! Moi même, je n’étais pas candidat à ce scrutin.

  26. Bonjour,
    Cette élection a été une mascarade du début jusqu’à la fin et continue de l’être, quand on voit l’abstention record sous la Vème République, 64% d’abstention dans notre commune (+24% entre 2014 et 2020). Annulation pure et simple de cette dernière.

    Les gens ne sont pas représentés correctement et ne se sont pas déplacés à cause du COVID mais également à cause des divers messages alarmistes du gouvernement.

    Que vous ayez gagné ou perdu, les électeurs qui ont voté pour vous le 15 mars revoterons pour vous plus tard, mais au moins le scrutin sera équitable pour tous et représentatif de la population d’une commune.

    Dans les petites communes, une voix ou une petite dizaine de voix est importante. Et les Mairies sont importantes pour les habitants car au plus proche de la population.

  27. Bonjour,
    60% de participation dans ma ville, plages bondées et quai de Bordeaux remplis, quel juge va dire que c’est à cause du Covid-19 ?

    Les images ont fait le tour des JT et agacées le gouvernement.

    Le Covid ferait peur pour aller voter mais pas pour envahir les plages et les quais….
    Ma liste a été élue à 58% avec 60% de participation au lieu de 65% en 2014 qui était une journée pluvieuse…. moins de plage.

  28. Le plus juste et plus équitable serait d’annuler purement et simplement l’ensemble du 1er tour de toutes les communes de France, et de relancer de nouvelles élections municipales cet automne dans une période plus sereine.

  29. Bonjour, effectivement ce 1er tour aurait dû être reporté, quelques jours avant le 15 mars les écoles, lycées ferments… le 14 mars au soir il est demandé aux restaurateurs, cafetiers, certains magasins… de fermer définitivement jusqu’à nouvel ordre (covid 19). Le jour des élections les conditions sanitaires étaient plus ou moins respectées, pour le secret du vote ??? pas de rideau aux isoloirs…
    Il en va de soit que les personnes avec des problèmes de santé ou bien tout simplement qui ont respecter les consignes de confinement ne ce soient pas déplacés aux bureaux de vote.
    Le résultat des élections ne résulte pas d’une démocratie.
    J’espère que les élus où autres instances gouvernementales feront le nécessaire pour annuler ce 1er tour des élections municipales, pour ma part si les conditions sanitaires sont rentrées dans l’ordre il faudrait revoter au mois de mars 2021.

  30. Je crois qu’il faut arrêter ! 31000 communes ont choisi au 1et tour ! Il faut que les conseils se tiennent et élisent les nouveaux maires. Ce n’est pas la fin du monde, et, vu ce que va coûter le virus à la nation, il ne semble pas utile de générer plus e dépenses. Le démocratie ne sera pas perdante. D’autant plus que, lorsqu’on voit le taux d’abstention aux européennes de 2019, pas remises en cause pour autant ! D’autre part, rappelons nous que le lendemain du scrutin, le 16 mars, il devait y avoir de nombreux abstentionnistes qui jouaient des coudes dans les super marchés pour se ruer sur les paquets de pâtes, sans craindre pour leur santé ! Alors, que les battus aient un peu de dignité, la vie est longue(malheureusement pas pour tous actuellement)

  31. Je suis sidéré par les mauvais perdants, qui usent du Covid-19 pour remettre en cause le scrutin.

    Lorsqu’une liste obtient plus de 50% des votes exprimés, elle naturellement élue.

    L’abstention, forte ou faible n’a aucune incidence, et heureusement !

  32. Oser se servir d une pandémie pour remettre en cause le scrutin du 15 mars cela me consterne.
    Que font tous ces mauvais perdants des personnes qui ont tenu les bureaux de votes, de ceux qui ont participé aux opérations de dépouillement….
    Une liste qui a atteint plus de 50 pour cent des votes exprimés est élue.
    Pourquoi encore engager de l argent de l état dans de nouvelles élections alors qu il va falloir gérer toute cette crise une fois que nous en serons sortis.
    Mesdames et Messieurs prenez vos responsabilités et rendez vous à l evidence que votre demande d annuler les élections des 30125 communes où les nouveaux maires sont élus n est qu’une réaction de mauvais perdants.

  33. Bonjour,
    Dans notre commune de moins de 1000 habitants nous avons eu autant de participation qu’il y a 6 ans à savoir 60 %. Ce serait regrettable pour les petites communes à qui cette campagne a coûté de l’argent pour les candidats et non remboursé par l’Etat. Nos concitoyens se sont déplacés il faut prendre ne compte leur chois

  34. Il faut prendre en compte le choix des personnes qui ont fait l’effort de venir voter. C’est important.
    D’ailleurs, il y avait le système de procuration qui permettait d’éviter les déplacements. Nous avons constaté peu de procurations encore cette année, cela démontre bien le manque général d’intérêt pour la vie publique de nos concitoyens. Annuler les elections reviendrait à ne pas respecter le choix démocratique des electeur.

  35. Le plus grave, c’est que l’épidémie du corona avait commencer a envahir le pays, 11 mars au soir E Philippe demandait de tout fermé pour minuit (commerces, restaurants, bars, discothèques); mais par contre on pouvait aller voter le 12 mars!!
    Moi je tenais un bureau de vote, et malgré les précautions prises, le virus circulait quand même, peu peu de gens

  36. Communes de + de 1000 habitants, participation 72%. 2 listes en jeux. Liste arrivée en tête 62%. Pas de covid déclare depuis les elections.
    Que de mauvaise foi dans tous ces recours

  37. Même le premier tour devrait être annuler car inconstitutionnel car un maire ne peut pas être élu le 8 mars 2020 et un autre maire ne peut pas être élu en mai juin ou juillet 2020 ou plus des mois suivant le premier tour même si le maire soit parce que unique candidat ou élu au premier tour avec plusieurs listes présente n’est pas compatible avec le principe d’égalité du fondement de la république française je pense que la France a un problème avec la démocratie et sa constitution

  38. Bonjour Monsieur Ducoudray, je suis tout a fais d’accord avec vos propos. Par contre est ce que le report qu’ils ont voté le 23 Mars ne modifie pas les textes d’avant par rapport à la constitution?

  39. Ces personnes n’auraient jamais fait de recours si elles avaient été élues…
    Se servir de la pandémie comme prétexte (odieux) pour justifier leur défaite et comme occasion à saisir pour retenter leur chance est tout bonnement minable.
    Ils se posent en chevaliers de la démocratie, mais tout le monde ne sera pas dupe, ils ne font pas ça pour les gens, ils font ça uniquement par ambition personnelle (garder leurs fonctions ou y accéder)

  40. Egalement 20minutes parlait il y a une semaine d’au moins 2700 recours déposés. Chaque élu de la liste adverse en reçoit une copie en courrier recommandé (5,53€). Donc si on prend une moyenne de 20 courriers envoyés (- dans les petites communes, + dans les grandes) je vous laisse faire le calcul de ce que ça va au minimum coûter à l’argent public : 2700 x 20 x 5,53

  41. maintenir le premier tour des élections en ayant conscience du risque pour la population est une erreur enorme. Et de surcroit met en doute la sincerite du scrutin. Perdants ou gagnants ces elections doivent etre reconduites!!!!

    c est de la logique.

  42. Oui il faut annuler le 1er tour des élections pour perte de chance.
    Les dernières opérations de campagne ont été entravees par les mesures de précaution déjà en vigueur
    Le contexte a fait qu’une part de l’électorat s’est abstenu d’aller voter
    Enfin le désir de renouveau qui avait conduit à la réalisation d’une liste face au maire sortant n’a pas pu jouer.

  43. j’ai été elu contre le maire sortant de ma commune 1969 habitants avec 60% de participation et avec 65,35% des voix alors il faut agir avec discernement au cas par cas de plus les électeurs pouvaient faire des procurations mais pour les battus c’est un bon moyen de faire un recours

  44. Il est temps que la loi électorale des municipales soit changée : pour être élu au 1er tour, il faut au moins 50% des inscrits. Ce n’est pas compliqué et ça règlerait tous les problèmes d’un coup. En plus, cela donnerait du poids au vote blanc. Au second tour, La proportionnalité s’applique quelque soit le nombre de votants.

  45. Bonjour !
    Je viens d’arriver à Neuville sur Saône début septembre 2019 et je trouve particulièrement injuste le résultat du premier tour des élections municipales du fait d’une très forte abstention due au contexte de l’épidémie du coronavirus. Pour moi, c’est la démocratie qui est en jeu. C’est pourquoi, à titre personnel, comme simple citoyen, je vais faire un recourt.
    Pouvez-vous m’indiquer comment procéder ?
    Je vous remercie !
    Jean-Marie Guillemot

  46. Jusqu’à cette année, je suis toujours allée voter. C est un devoir de citoyen. Mais cette année à cause de cette épidémie, je ne voulais pas prendre de risque pour moi ni pour ma famille.
    Il y a eu un manque de cohérence dans les propos du gouvernement: surtout ne sortez pas de chez vous mais allez voter!!! Ilauraient dû reporter cette élection.

  47. Il serait plus raisonnable de refaire les élections dans leur totalité. Si c’est pas bon pour les uns ça ne l’ai pas pour les autres !!!

  48. Toutes ces contestations reposant sur une participation plus faible ne sont pas sérieuses.
    Il n’y a aucune fraude électorale à ce niveau.
    C’est irrespectueux par rapport à celles et ceux qui se sont rendus aux urnes .
    A partir du moment où au moins 25% des inscrits se sont déplacés le vote est validé.

  49. Si je ne me trompe, c’est bien le maire sortant qui a organisé ses elections dans sa commune, avec diffusion en grand à la presse que ce fut un succès? Alors voilà qu’une fois sa defaite prononcé, il juge le systeme qu’il a mis en place non viable…etrange. Pas besoin de citer la commune, il se reconnaitra

  50. Dans ma commune 70 % de participation, la même qu’en 2014. Le maire sortant a déposé un recours car la liste adverse a été élue à 5 voix d’écart. Pourquoi annuler, comme le demande certaines personnes ? Refaire une camapgne n’aurait aucun sens vu les condtions actuelles et pour les quelles nous ne sommes pas sûrs que nous ne les revivront pas.Les campagnes coûtent temps, argent et énergie. On est une démocratie et les perdants doivent savoir accepter leur défaite

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous