publicité

 

Réagir
Municipales 2020 24/03/2020

Chaumes-en-Retz tourne la page, pour « faire accepter » la commune nouvelle

par David Picot
mairie chaumesenretz © Mairie de Chaumes-en-Retz

A Chaumes-en-Retz (Loire-Atlantique), le maire sortant a été battu dès le premier tour dans un duel avec l’un de ses adjoints ! Au-delà de cette scission politique, les querelles de clochers restent prégnantes dans cette commune nouvelle qui reste à constituer dans l'esprit des habitants. Sixième article de notre série de reportages sur ce premier tour des municipales qui, malgré le contexte de crise sanitaire, n’a pas éludé tous les enjeux locaux.

Situation insolite à Chaumes-en-Retz (6 759 hab), ville nouvelle de Loire-Atlantique. Battu au premier tour des élections municipales, Georges Leclève, le maire sortant (DVG) se retrouve dans le contexte sanitaire actuel, à assurer la continuité du service public avec son conseil municipal… auquel appartient le nouveau maire, Jacky Drouet (DVG) ! « Oui, c’est une position assez inconfortable », concède ce dernier, adjoint à l’aménagement et à l’urbanisme. Au lendemain de ce qui aurait dû être le second tour, cet ingénieur en géomatique de 42 ans, rapporte « une certaine frustration de ne pas avoir pu réunir son équipe. Mais l’essentiel reste la gestion de la crise sanitaire ».

Scission en novembre

Située à une quarantaine de kilomètres à l’ouest de Nantes, Chaumes-en-Retz est née de la fusion en 2016, de Chéméré (2 472 hab.) et d’Arthon-en-Retz (4 287 hab.), distantes de 2,5 km. Cette dernière commune déléguée intégrant déjà ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous