publicité

 

Réagir
Municipales 2020 19/03/2020

Finalement, les conseils municipaux actuels prolongés jusqu’à mi-mai

par Aurélien Hélias
Edouard Philippe au Sénat le 19 mars 2020

A rebours de ce qui était annoncé par l'exécutif mardi et mercredi, les conseils municipaux de la mandature 2014-2020 vont finalement jouer les prolongations. L'annonce en a été faite par Edouard Philippe lui-même au Sénat, après une salve de critiques d'élus locaux et l'avis négatif émis par le conseil scientifique sur des conseils municipaux réunis si tôt.

Il y a 24 heures encore, il était prévu que les conseils municipaux dont la totalité des membres avaient été renouvelés lors du premier tour, soit un peu plus de 30 000, devaient se réunir d’ici dimanche, et ce malgré l’état d’urgence sanitaire. Une circulaire prévoyait même les conditions sanitaires de réunion des assemblées délibérantes et des procurations pour les élus exposés au risque du covid-19. Mais, face aux nombreuses critiques de parlementaires et d’élus locaux sur ce projet, le Premier ministre a fini par changer son fusil d’épaule. 

Alors que le projet de loi d’urgence doit être discuté ce vendredi à l’Assemblée nationale, Edouard Philippe défendait le texte ce jeudi après-midi devant le Sénat… et a annoncé que les équipes sortantes verraient finalement leur mandat prolongé « jusqu’à mi-mai au moins ». Pas de séance d’installation ce week-end donc. Un changement soudain d’orientation que l’ancien maire du Havre a justifié par les préconisations du conseil scientifique sur le covid-19, le conseil jugeant « que les conditions sanitaires pour l’installation des conseils municipaux prévue par le code électoral entre demain matin [vendredi] et dimanche n’étaient plus réunies, a rapporté le Premier ministre.

Une installation mi-mai soumise à accord des scientifiques 

Les alertes de plusieurs élus sur les contraintes liées à la réunion des assemblées délibérantes en plein confinement généralisé ont eu aussi raison du projet initial de l’exécutif. L’installation des nouveaux élus municipaux ne se fera donc pas avant mi-mai, et encore, au mieux, puisque un rapport du conseil scientifique devra préalablement donner le feu vert en confirmant qu’il est possible d’installer les conseils municipaux au regard des conditions sanitaires. C’est d’ailleurs ce même rapport qui doit confirmer ou infirmer la possibilité d’organiser le deuxième tour fin juin comme l’ambitionne le Gouvernement.

Réagissez à cet article

  1. Il faut annuler les élections municipales qui n’ont aucun sens aucune cohérence dans le contexte actuel et les reporter d’un an, en mars 2021, et faire de même pour les sénatoriales… Puisque là se situe le noeud du problème et la raison du véritable maintiennent du premier tour des municipales, bêtise, bêtise…

  2. il faut , bien entendu , annuler purement et simplement les élections du 15 mars et les reporter après les vacances ( septembre ou octobre ) quand la situation sera redevenue normale . des électrices et électeurs ne sont pas venues voter par peur du coronavirus et souhaitent exprimer leurs vœux par le vote . rendons à nos concitoyens ce qui leur revient : : le droit de voter .

  3. Si je peux comprendre la volonté de faire annuler les élections du 15; je note que c’est surtout les perdants qui le demande. Ceci étant j’admet que les citoyens empêchés de voté par le COVID peuvent avoir changer le résultat la ou l’écart est peu important.
    Par contre cette annulation ne serait pas comprise dans les nombreuses communes qui ne comportaient qu’une seule liste . Ce serait non seulement contre productif mais aussi un gaspillage d’énergie et de font publics et/ou privés.
    C’est compliqué de trouver le bon équilibre lorsque l’on est gouverné par des amateurs!

  4. Je ne parle ni pour moi ni pour mon équipe sortante. Nous ne nous représentions pas. La nouvelle équipe a été élue au 1er tour, avec une large majorité, puisque seuls leurs amis se sont déplacés en nombre. Pas de masques, pas de gants….toutes les mesures en dehors de ces équipements ont été respectées, même si au niveau du bureau l’isolement d’un m n’était pas possible ..on verra la suite. Ces résultats n’ont aucun sens et à mon avis il serait souhaitable de tout recommencer en ne tenant pas compte de ce 1 et tour. Ce n’est aucunement une affaire personnelle, cela relève du bon sens des élus de terrain, sachant*- que je préfère ne pas organiser des nouvelles élections. Je répète que je ne parle pour moi personnellement. Nous n’avons pas compris!

  5. Quelle est la légitimité pendant 6 ans de conseils élus avec une telle abstention?
    La ministre espagnole des Armées n’exclut pas une nouvelle pandémie cet automne (El Economista, aujourd’hui). De mai juin 2020 au printemps 2021 ça ne fait que + 9 mois pour de nouvelles élections

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous