publicité

 

Réagir
Mobilités 17/03/2020

Après les années « tout TGV », les Régions espèrent faire (sur)vivre leurs « petites lignes »

par Emilie Denètre
Train express régional © Flickr/yisris

Deux régions - Centre Val de Loire et Grand Est - viennent de signer des protocoles d’accord avec l’État et SNCF Réseau sur l’avenir de leurs petites lignes ferroviaires. Ligne par ligne, les partenaires ont dû se mettre d’accord sur les financements qu’ils devront apporter pour remettre en état le réseau. Depuis des années, les élus régionaux dénoncent la stratégie « tout TGV » de la SNCF qui a conduit à la dégradation de certaines portions du réseau. Pour François Bonneau, président délégué de Régions de France, une « course contre la montre est lancée » pour sauver les petites lignes du quotidien.

La vapeur s’est inversée. Il y a deux ans, le rapport Spinetta qui préconisait de supprimer 9000 km de lignes ferroviaires, celles les moins fréquentées, afin d’investir plus lourdement dans les tronçons TGV et les trains intercités en milieu urbain, avait provoqué la colère (notamment) des Régions. Soucieux d’apaiser le dialogue avec les collectivités, assez tendu depuis le début du quinquennat, le gouvernement avait rapidement désamorcé la bombe « Spinetta »  en assurant, moins de 15 jours plus tard, que l’ex-patron d’Air-France-KLM ne serait pas suivi sur ce point. Aujourd’hui, après de longues négociations - parfois « âpres » selon les mots de François Bon ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous