publicité

 

Réagir
Covid-19 13/03/2020

Interdiction de rassembler plus de 100 personnes et écoles fermées jusqu’aux vacances d’avril

par Aurélien Hélias
Philippe

Dans son intervention au journal de 13h de TF1, Edouard Philippe a annoncé descendre de 1 000 à 100 personnes le seuil à partir duquel les rassemblements publics sont interdits. Les écoles seront fermées au moins jusqu’aux prochaines vacances scolaires de Pâques pour éviter la propagation du coronavirus. Mais le Premier ministre a affiché sa confiance sur la bonne tenue des municipales, tant ce dimanche que pour le deuxième tour.

[Actualisé le 15 mars]

Après l’intervention télévisuelle d’Emmanuel Macron la veille à 20h, c’était au tour d’Edouard Philippe de prendre la parole ce vendredi sur le plateau du journal de TF1 pour évoquer les conséquences de la pandémie de coronavirus. Principale annonce du Premier ministre : ce sont désormais les rassemblements de plus de cent personnes, contre mille jusqu’alors, qui sont interdits. « L’idée, encore une fois, c’est de faire en sorte que nous puissions ralentir la progression, la circulation du virus, tout le territoire. Cent personnes, ça veut dire évidemment des conséquences importantes pour les théâtres, pour les cinémas », a consenti le locataire de Matignon. Mais « il faut garder à l’esprit que notre objectif, c’est de protéger la santé des Français », a-t-il justifié.

Les écoles fermées au moins jusqu’aux vacances de Pâques

Autre précision apportée : la fermeture de tous les établissements scolaires, « jusqu’à nouvel ordre » avait annoncé la veille le chef de l’Etat, sera d’actualité au moins jusqu’aux vacances de Pâques, confirmant une information donnée le matin par le ministre de l’Education. Soit trois à cinq semaines de cours annulées selon les différentes zones de vacances scolaires. « On maintiendra ces mesures aussi longtemps que nécessaire et évidemment le moins longtemps possible, parce que nous savons que les plus jeunes ne développent, jusqu’à présent, aucune espèce de forme sévère de la maladie, ce qui est quand même la bonne nouvelle de cette affaire », a détaillé le Premier ministre, n’excluant donc pas un prolongement de la fermeture au retour des ces vacances de printemps.

Edouard Philippe s’est en revanche montré confiant sur la bonne tenue des élections municipales dès ce dimanche 15 mars pour le premier tour, « une journée importante pour la vie démocratique ». « On va faire passer des bonnes pratiques, des consignes aux maires, même si les maires ont déjà compris les enjeux. On ne doit pas voler leur décision [aux électeurs] », a jouté le Premier ministre, mettant en avant un impératif démocratique.

Les municipales maintenues malgré le risque de forte abstention

Pour autant, l’ancien maire du Havre, de nouveau candidat, avait justifié le matin même par des arguments qui se voulaient scientifiques et sanitaires, à la sortie d’une réunion en visioconférence avec les préfets de régions et de départements de zones de forte circulation du Covid-19, le maintien du scrutin. « Nous veillons à limiter les risques pour les Français, mais aussi à ce que la continuité de la vie démocratique puisse être garantie. […] Et que l’équipement des bureaux puisse être tel que la santé de nos concitoyens soit préservée ». Edouard Philippe s’est ainsi référé à l’avis du professeur Jean-François Delfraissy, président du comité national consultatif d’éthique et coordinateur du conseil scientifique sur le covid-19. « Aller voter est-il comparable à faire ses courses ? a lancé le professeur de médecine. Le conseil scientifique a considéré qu’il n’y avait pas de sur-risque. A condition que [les personnes à risques] ne stagnent pas dans les bureaux de vote », a-t-il indiqué.

Sur le volet électoral, le Premier ministre a confirmé que le maintien du scrutin le serait bien pour les deux tours alors que l’allocution du chef de l’Etat la veille laissait planer le doute. « Si nous avons pris cette décision, en écoutant les scientifiques, c’est que nous avons la conviction que nous pouvons organiser le premier et le second tour ». Quant au risque d’une très forte abstention du fait d’électeurs ne souhaitant pas se déplacer aux urnes et d’un scrutin ainsi « faussé », Edouard Philippe évacue : « Lors des dernières municipales, il y avait déjà eu pas mal d’abstention. Ma conviction, c’est que les Français et les Françaises, et singulièrement les personnes âgées, savent ce que c’est que le vote », s’est-il montré confiant. 

Changement de ton 30 heures plus tard

Le lendemain soir de son intervention au JT de TF1, Edouard Philippe a repris la parole pour regretter le manque de « distanciation sociale » des Français face à la propagation du virus et que « les premières mesures prises de limitation des rassemblements soient imparfaitement appliquées ». Conséquence : le Premier ministre annonçait la fermeture jusqu’à nouvel ordre, à compter de samedi 14 minuit, « de tous les lieux recevant du public non indispensables à la vie du pays. Il s’agit notamment des restaurants, cafés, cinémas, discothèques. Les lieux de culte resteront ouverts, mais les rassemblements et les cérémonies devront être reportés. Il s’agit également de tous les commerces à l’exception des commerces essentiels. Resteront notamment ouverts les magasins et marchés alimentaires, les pharmacies, les stations essence, les banques et les bureaux de tabac et de presse », a détaillé Edouard Philippe. Et d’appeler les Français « à diminuer leurs déplacements, et en particulier à éviter les déplacements inter-urbains ».

Réagissez à cet article

  1. Beaucoup de  » grandes mesures  » ….politiques !!! Qui va vérifier sur le terrain qu’il n’a pas de rassemblement de plus de 100 personnes ? Personne !!
    Les Maires à la veille des élections ne vont pas interdire les repas et autre ….. Demain samedi 14 dans le Nord du Tarn ( entre autre …) repas stokfeech ou se retrouveront env. 150 personnes de tous

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous