publicité

 

Réagir
Municipales 2020 28/02/2020

46,31 millions d’électeurs inscrits sur les listes pour voter aux municipales

par La Rédaction
Carte d’électeur, vote © Flickr-CC-Y.Xiao

A l'approche des élections municipales, on compte un demi-million d'électeurs en plus par rapport à avril 2019. 318 000 ressortissants d'un pays membre de l'Union européenne résidant en France pourront voter les 15 et 22 mars.

Au 14 février 2020, 47,7 millions d’électeurs étaient inscrits sur les listes électorales françaises selon l’Insee, ainsi répartis :

  • 46 millions d’électeurs français inscrits sur une liste communale principale (44,3 millions en France métropolitaine, 1,5 million dans les DOM et 240 000 dans les collectivités d’outre-mer),
  • 1,3 million inscrits sur une liste consulaire (à savoir les listes établies par les postes consulaires ou ambassades, recensant les électeurs français admis à participer aux élections présidentielles, législatives et européennes et référendums, mais non aux municipales),
  • et 330 000 ressortissants d’un autre État-membre de l’Union européenne, inscrits sur au moins une des deux listes complémentaires des communes (européenne ou communale), dont 318 000 inscrits sur une liste communale.

De ce fait, ce sont près de 46,31 millions d’électeurs inscrits sur les listes qui pourront voter aux municipales des 15 et 22 mars

544 000 inscrits de plus depuis les européennes 2019

Depuis mi-avril 2019, le nombre d’inscrits sur les listes électorales a augmenté de 544 000 personnes, à proportion de  500 000 électeurs pour les listes principales et 44 000 pour les les listes consulaires. « Malgré le Brexit et la radiation de 46 000 électeurs britanniques, les listes complémentaires ne perdent que 1 400 électeurs », note l’Insee.

Pour l’institut de la statistique, cette progression du nombre d’inscrits « est en partie due à la démographie : 657 000 jeunes, nés en 2001 et début 2002, ont été inscrits d’office au cours de cette période sur les listes électorales, alors que seules 409 000 personnes décédées ont été radiées, soit un solde net de + 248 000. À cela s’ajoutent environ 52 000 inscriptions d’office liées à l’acquisition de la nationalité française », précise l’institut. Le reste proviendrait de demandes d’inscriptions volontaires de nouveaux électeurs qui n’étaient pas inscrits précédemment.

Les Portugais, première nation de l’UE représentée

330 000 électeurs ressortissant d’un autre État-membre de l’Union européenne sont inscrits sur au moins une des deux listes complémentaires des communes, liste communale ou liste européenne. Mais « seuls » 318 000 sont inscrits sur une liste communale leur permettant de voter les 15 et 22 mars. 

« Avec 111 600 inscrits, les Portugais sont les plus nombreux sur les listes complémentaires, suivis par les Italiens (55 300), les Belges (47 500), les Espagnols (33 900), les Allemands (33 600) et les Néerlandais (17 700), a calculé l’Insee. À l’opposé, les électeurs maltais sont les moins nombreux avec seulement 60 électeurs ». Les 46 000 Britanniques présents en début d’année ont été radiés des listes à la suite du Brexit du 31 janvier 2020.

Chiffres Clés

  • 94 % des Français en âge de voter sont inscrits sur une liste électorale communale. Un taux qui varie selon les tranches d'âge : de 99 % pour les moins de 30 ans (qui bénéficient de la procédure de l’inscription d’office) à seulement 91 % pour les 30-44 ans (car tous les électeurs ne se réinscrivent pas sur la liste de leur nouvelle commune après un déménagement et peuvent être radiés dans leur ancienne commune) en passant par 93% pour les 45 ans et plus.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous