publicité

 

Réagir
Municipales 2020 12/02/2020

Mobilités : de élections municipales phagocytées par les trottinettes et le pré carré communal ?

par Aurélien Hélias
Trottinettes, free-floating © AdobeStock

Quelle place prennent les mobilités dans les campagnes électorales de ces municipales ? Le think tank TDIE, qui rassemble des acteurs publics et privés des différents modes de transports, individuels comme collectifs, sonde les candidats d'une quinzaine de villes pour radiographier les mobilités dans leurs programmes. Déjà, phénomènes de modes et grands sujets absents de la campagne se font jour… Sans compter que l’interco n’y tient pas la place qui devrait être la sienne.

C’est un travail de Titan que vient de lancer le think tank TDIE, pour Transports – Développement – Intermodalité – Environnement : l’association vient d’adresser à une quinzaine de villes-centre ((Sont déjà prévus Paris, Grenoble, Rouen, Cherbourg, Dijon, Lyon , Rennes, Aix-Marseille-Provence, Toulouse, Perpignan, les communautés d’agglomération du Pays Basque, du Cotentin et de la Baie de Somme ; et la communauté de communes de Charlieu Belmont)) un questionnaire aux équipes de campagnes des différents candidats sur le volet mobilités de leur projet. Plans de mobilité employeurs, tarification des réseaux de transports publics, services numériques, covoiturage, usage de la voirie, bornes de recharges pour les véhicules électriques, politiques piétonnes, transport fluvial, politique de stationnement, intermodalité, zones à faible émission… le spectre se veut aussi large que les questions se font pointues sur chaque volet d’une politique globale de ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous