publicité

 

Réagir
Elections 2020 20/01/2020

Municipales : « s’appuyer sur des collectivités leaders pour générer plus de transparence »

par Emilie Denètre
Mairie de Cannes © Adobe

Comme lors du précédent scrutin des municipales 2014, l’ONG Transparency France - qui lutte contre la corruption dans les entreprises et dans la sphère publique – va interpeller les candidats des villes de plus de 70 000 habitants afin de leur demander de s’engager sur six propositions, à réaliser une fois élus. Marc-André Feffer, le président du Conseil d’administration détaille pour le Courrier des maires cette initiative.

Cet article fait partie du dossier:

La transparence de la vie politique

voir le sommaire

Courrier de maires : Pourquoi les élections municipales sont-elles un temps fort pour votre ONG qui semble davantage tournée vers le national ?

Marc-André Feffer : D’ordinaire, les pratiques des uns, les aspirations des autres et le cadre réglementaire n’évoluent pas à la même vitesse… sauf au moment d’une campagne électorale où les candidats, qui seront amenés à faire évoluer les pratiques de la collectivité s’ils sont élus, rencontrent à la fois le cadre réglementaire et font face aux aspirations de transparence des citoyens. Pour nous, c’est donc le moment idéal pour agir et interpeller les candidats, futurs maires.  Transparency n’est pas là pour être le « gendarme » mais plus pour aider les élus à évoluer et à mieux comprendre les obligations qui sont les leurs et comment bien les respecter. C’est pour cela que nous avons édité dès 2016 Désormais cet article est accessible aux abonnés ayant souscrit

Sommaire du dossier

38 articles Lire le 1er article

Réagissez à cet article

  1. Les futurs élus vont-ils enfin renoncer à percevoir des salaires et autres rémunérations indues, cumuls entre les salaires (surtout dans la fonction publique et parapublique, type SNCF) pour du travail qu’ils ne font pas? (reportant ainsi la tâche sur leurs collègues pas payés davantage eux); que devient le président du conseil départemental de la Savoie sensé travailler au ministère des finances? (en tout cas grassement payé -7000€ par mois quand même…- à ne rien y faire? Quant aux élus nationaux et locaux qui cumulent des retraites de travail non fait et d’élus? (vivement la fin des régimes spéciaux éhontés !).

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous