publicité

 

Réagir
Parlement 09/01/2020

Des élections municipales aux sénatoriales, les vœux très politiques de Gérard Larcher

par Aurélien Hélias
Gérard Larcher en conférence de presse le 9 janvier 2020 au Sénat © capture Public Senat

Pour ses vœux 2020, le président du Sénat a adopté ce 9 janvier un ton très offensif, se projetant déjà sur les élections municipales de mars et les sénatoriales de septembre. Gérard Larcher pose également des jalons sur le projet de loi « 3D » prévu pour la fin du premier semestre et renvoie de nouveau la balle à l’exécutif sur l’impasse dans laquelle se trouve la révision constitutionnelle.

« Que reste-t-il du grand débat ? Du projet de révision constitutionnelle ? Des annonces majeures sur la politique migratoire de la France ? Du discours sur la laïcité ? A l’aube d’un nouveau monde, le jour ne s’est pas encore levé... » Dans un discours offensif de quasi chef d’opposition de droite à l’exécutif, Gérard Larcher a certes, actualité oblige, consacré une grande partie de son propos lors de sa conférence de presse à la réforme des retraites. Mais le président de la Haute assemblée n’a pas omis d’aborder le calendrier électoral 2020, constitué des élections municipales de mars puis des sénatoriales de septembre, intimement liées.

Les municipales, élections cruciales… pour le Sénat

« Les élections municipales forment la trame des 550 000 élus territoriaux qui eux même devront, au suffrage indirect, désigner les sénateurs. C’est une élection imp ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous