publicité

 

Réagir
Social 15/01/2020

Toulouse ouvre ses bâtiments publics vacants aux sans-abri

par Monique Castro
Hôpital Purpan, Toulouse © CHU de Toulouse

La Ville rose promeut l’occupation temporaire de bâtiments publics vacants pour les personnes à la rue. Depuis le 1er août 2019, 95 mineurs isolés étrangers sont ainsi hébergés dans l’ancien hôpital Purpan fermé en 2015.

Pourquoi

Face à la saturation des structures d’accueil d’urgence, la ville de Toulouse s’engage dans l’occupation de bâtiments vacants en instance de réaffectation, pour mettre à l’abri des personnes vivant à la rue. Appelé Intercalaire, car il « intercale » une occupation temporaire entre deux affectations d’un même bâtiment, ce dispositif vient corriger une anomalie : l’abondance de locaux vides face au nombre croissant de sans-abri. En 2018, on dénombrait plus de 250 000 mde bureaux vides dans la Ville rose quand une enquête de terrain, réalisée en février 2018, y comptabilisait 4 669 personnes sans domicile. Soit 1 000 de plus qu’à Paris.

A lire aussi : Plan pauvreté : toutes les mesures qui concernent les collectivités locales

 

Comment

La ville a ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous