publicité

 

Réagir
Gestion 13/12/2019

Travailler avec l’Adullact, pour des logiciels libres au sein de la collectivité

par Clément Pouré
logiciel libre © adobe

Délivrer les collectivités locales de la relation contractuelle - qui peut s’avérer pesante, notamment financièrement… - les liant avec les éditeurs des logiciels nécessaires au bon fonctionnement de services : tel est le credo de l’Adullact, Association des développeurs et utilisateurs de logiciels libres pour les administrations et les collectivités territoriales. Explications et mode d’emploi.

1- Quels logiciels sont mis à disposition par l’association ?

En deux décennies d’existence, l’association a développé et collecté de nombreux logiciels. Toutes les structures adhérentes y ont accès gratuitement grâce à un portail de téléchargement dédié et peuvent librement y apporter des modifications en fonction de leurs besoins spécifiques. Plusieurs services sont accessibles en ligne, comme Web-marché, qui permet la dématérialisation des procédures de marchés publics ou I-delibre, un cartable virtuel destiné aux élus, leur permettant de gérer tous les documents nécessaires au bon déroulement des assemblées délibérantes. L’Adullact a aussi créé la plateforme le Comptoir du libre (comptoir-du-libre.org) qui recense 312 logiciels métiers sous licence libre pouvant être utiles aux collectivités.

2- Pourquoi l’Adullact développe ses propres logiciels ?

L’Adullact ne se contente pas de mettre à jour ses logiciels déjà ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous