publicité

 

Réagir
Congrès des maires 2019 20/11/2019

Hôpital : les ARS au centre du mécontentement des maires

par Emilie Denètre
Hôpital

Alors même que l'exécutif dévoilait les grandes mesures son plan « Hôpital », une table ronde dédiée, mercredi 20 novembre au Congrès des maires, à la question du « maillage hospitalier » dans les territoires a permis aux élus locaux de réagir aux annonces du gouvernement. Mais aussi de témoigner des mauvaises relations avec les Agences régionales de santé (ARS), au cœur des mécontentements des élus. Faire « poids » pour se faire entendre de ces agences pourrait être une solution.

La dégringolade. Ce mot est revenu à de nombreuses reprises dans la bouche des élus locaux pour décrire ce qu’il advient lorsqu’un premier service hospitalier est fermé. Venus débattre, mercredi 20 novembre, du « maillage hospitalier » dans les territoires, c’est surtout la question de son « détricotage » et des conséquences pour les populations qui étaient au cœur des prises de parole des élus locaux. Les ARS et leurs décisions « venues d’en haut » ont concentré toutes les critiques.

« Si vous faîtes un AVC le mauvais jour, vous êtes mort !"

À Saint-Claude dans le Jura, le maire, Jean-Louis Millet, raconte ainsi l’annonce « brutale » faite par l’ARS il y a un an et demi, de la fermeture de la maternité de l’hôpital. « C’est très violent, presque du jour au lendemain, on vous met un cadenas sur la porte » se rappelle-t-il. « Nous sommes un pays de montagnes, poursuit l’édile, nous avons déjà 40 cm de neige, et pour rejoindr ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Réagissez à cet article

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous