publicité

 

Réagir
Etude Le Courrier des maires - Smacl Assurances 12/11/2019

Ira, ira pas ? Moins d’un élu local sur deux est certain de candidater aux municipales 2020

par Aurélien Hélias
Bureau de maire et écharpe tricolore © Adobe/ catalyseur7

Le blues des maires et des élus municipaux semble persistant à lire les résultats de notre étude Le Courrier des maires - Smacl Assurances : près d'un tiers ont décidé de rendre leur écharpe et plus de 20 % hésitent encore... La charge de travail trop élevée et l’insécurité juridique sont les raisons les plus souvent avancées. Autre enseignement : 80 % des candidats déclarés le feront sans étiquette politique.

L’enthousiasme prendra-t-il définitivement le pas au dernier moment sur les pensées sombres ? A l’heure de s’interroger sur la conquête d’un nouveau mandat, les élus municipaux sont 42 % à compter se représenter contre « seulement » 30 % qui ont décidé de rendre leur écharpe. Le seuil d’un élu municipal sur deux se représentant sera-t-il atteint d’ici la constitution des listes ? Rien n’est moins sûr car 23 % disent encore hésiter et si le blues des maires a fait la une des journaux depuis un an, celui moins médiatique touchant les « simples » conseillers municipaux ou adjoints était encore plus probant dans les témoignages.

Consulter notre rubrique Municipales 2020

Points de non-retour

Or, si des raisons factuelles (âge) ou plus altruistes (laisser la place à de nouvelles équipes) sont citées respectivement par 53 % et 43 % des sondés, les obstacles rencontrés durant le mandat écoulé sont nombreux à justifier chez les élus locaux l’envie de ne pas repartir pour un tour de scrutin.

Lire aussi : Des élus locaux fiers de leur action malgré tout…

 

Incompatibilité de la charge de travail avec la vie privée (19 %), insécurité juridique du mandat (17 %) et indemnité d’élu insuffisante reviennent (10 %) régulièrement. Sans oublier les 7 % pour qui les relations dégradées avec la population ont atteint un point de non-retour. « Face aux menaces et insultes, les maires ne se sentent pas soutenus. C’est pour cette raison que beaucoup ne se représenteront pas », croit savoir cet élu municipal d’une commune de moins de 2 500 âmes dans les Hauts-de-Seine. Le poids de la relation avec des électeurs se comportant comme de simples consommateurs de politiques publiques semble peser bien trop lourd sur les épaules des élus locaux, malgré leur volontarisme.

Candidater oui, mais sans étiquette

Seule certitude : les élus municipaux qui souhaitent de nouveau se présenter le feront à une écrasante majorité (81 %) sans afficher d’étiquette politique et sont motivés par la poursuite de leur « œuvre » (engager de nouveaux projets ou mener à bien ceux déjà engagés, finaliser la réalisation d’un nouvel équipement) pour les deux tiers ou tout simplement « parce que la fonction leur plaît (21 %).

Mais très peu se représenteront car ils n’auraient pas de successeurs (2 %) ou par devoir (7 %). La volonté de rempiler chez les élus locaux est donc avant tout le témoignage d’un engagement positif, volontaire, plus qu’un sentiment d’obligation.

Chiffres Clés

  • 30 % des élus municipaux savent déjà qu’ils ne se représentent pas en 2020, et 23 % hésitent encore. Moins d’un sur deux (42 %) sollicite un nouveau mandat.

Références

  • Questionnaire auto-administré en ligne mené auprès des élus locaux du 22 août 2019 au 22 septembre. 264 répondants dont 45 % issus de communes de moins de 2500 habitants, 17 % de 2501 à 5000 hab, 21 % de 5 001 à 20 000 hab., 14 % de 50 0001 à 100 000 hab. et 3 % de plus de 100 000 hab. 89 % des répondants ont un mandat d’élu municipal. Pour les 44 % détenant un second mandat, il s’agit à 71 % d’un mandat intercommunal et à 7 % un mandat de conseiller départemental. 44 % achèvent leur premier mandat contre 31 % le second, 15 % le troisième et 11 % le quatrième voire plus. 39 % de répondants entre 61 et 70 ans, 26 % entre 51 et 60 ans, 22 % de plus de 71 ans, 10 % de 41 à 50 ans et 4 % de 40 ans et moins. 

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous