publicité

 

Réagir
Culture 29/01/2020

Angers, Nantes et Rennes mènent en chœur leur projet lyrique

par Frédéric Ville
Video OperaParis Belle au bois dormant © OpéradeParis

Les trois grandes villes de l’Ouest ont mutualisé la programmation de leurs opéras. En réalisant des productions communes, ces villes peuvent, à budget constant, à la fois progresser en qualité et en nombre de représentations.

Objectifs

Après des collaborations sporadiques, les trois villes de l’Ouest étudient entre 2015 et 2017 différents scenarii de progrès dans la coopération : statu quo, coopération renforcée ou fusion d’Angers Nantes opéra (ANO) et de l’opéra de Rennes. La coopération renforcée est choisie, avec création d’une association, Opéra en Grand Ouest (OGO) en mars 2019. Objectif : « porter ensemble la saison lyrique, la médiation vers les publics et la communication », explique David Martineau, adjoint à la culture à Nantes. OGO regroupe les trois collectivités, les deux opéras et les partenaires. Bilan de la saison écoulée et ateliers de coopération sont réalisés.

Budget

Les budgets de fonctionnement annuels des deux maisons (ANO et Rennes) restent les mêmes à respectivement 11 et 4 M € (dont 20 % de recettes propres). Pour ANO, passé de quatre productions (d’ampleur différente) à deux de grande envergure, coûts de diffusion com ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous