publicité

 

Réagir
Convention 2019 de l'ADCF 29/10/2019

« Que chaque candidat aux municipales ait dans son programme un volet intercommunal »

par Aurélien Hélias
Jean-Luc Rigaut, maire d'Annecy et président de l'Assemblée des communautés de France (ADCF) © Valerio Vincenzo/La Gazette

A la veille de l'ouverture à Nice de la convention de l'Assemblée des communautés de France (ADCF), son président, Jean-Luc Rigaut, revient sur les débats qui agitent les intercommunalités : projet de loi Engagement et proximité, future loi de décentralisation et demandes de démocratie participative. Et le maire d'Annecy de se projeter sur la présence des enjeux intercommunaux dans la campagne des élections municipales qui s'ouvre...

Le Courrier des maires : Comment jugez-vous la loi Engagement et proximité telle que votée par le Sénat ?

Jean-Luc Rigaut : Nous sommes bienveillants sur les côtés positifs, comme le pacte de gouvernance communes-interco, qui nous convient tant qu’on ne nous dicte pas l’ordre du jour de chaque pacte ! Mais sur l’élargissement aux communautés urbaines du droit de retrait des communes de leur intercommunalité, nous disons qu’on ne peut tout détricoter de la loi Notre sous prétexte qu’elle a mauvaise presse ! Nous comptons sur l’Assemblée nationale pour revenir sur cette disposition. Globalement, nous souhaitons que le texte en revienne aux principes énoncés par le Premier ministre et le Gouvernement : une clarification des compétences mais sans toucher aux intercommunalités. Et comme cette loi n’est pas structurante, les députés doivent en rester là. Le reste, les grands sujets, doivent être traités dans la prochaine loi 3D. < ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous