publicité

 

Réagir
Fiscalité locale 22/10/2019

La taxe foncière a-t-elle vraiment explosé ces dix dernières années ?

par Emilie Denètre
taxes © Flickr-CC-ImagesMoney

L’Observatoire des taxes foncières, porté par l’Union nationale des propriétaires immobiliers (Unpi), a publié le 14 octobre dernier son rapport annuel. Le constat de l’Observatoire est rude : +34,7% d’augmentation de la TFPB sur les dix dernières années ! Mis en cause, les élus locaux regrettent la présentation ambiguë faite par l’Unpi et les associations d'élus dénoncent des erreurs dans les calculs. Entre arguments des uns et contre-arguments des autres, le Courrier des maires démêle le vrai du faux.

« Bond », « boom », « explosion »... À cinq mois des élections municipales, l’annonce par l’Unpi d’une augmentation de 34,7% de la taxe foncière sur les propriétés bâties (TFPB) sur les dix dernières années n’est pas passée inaperçue. Résultats : des séries de titres  « superlatifs » dans les journaux et des associations d’élus qui grincent des dents à leur lecture.

Erreur dans les calculs ?

Du côté de l’AdCF, on dénonce une erreur dans les méthodes de calcul employées par l’Unpi. « L’AdCF tient solennellement à préciser que la cause principale de l’augmentation des produits de taxes foncières n’est ni l’augmentation des taux (très modérée au cours des mandats qui s’achèvent, ni l’actualisation des valeurs locatives mais tout simplement la forte augmentation du parc de logements ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Réagissez à cet article

  1. Je n’ai pas accès à votre document mais les derniers mots que je peux lire ne sont pas dignes de la qualité habituelle de vos appréciations. Comment imaginer que l’appréciation de l’AdCf n’ait pas été vérifiée.
    Si vous lisez les documents de l’UNPI, vous verrez que les chiffres prennent en compte d’une part la seule augmentation des taux et d’autre part l’évolution du taux des bases voté en loi de finance.
    A aucun moment l’UNPI n’évoque les questions relatives à la création de nouveaux bâtiments.
    Que cela plaise ou non, on ne peut que constater que la pression fiscale augmente nettement pour les propriétaires de biens immobiliers.
    Les chiffres sont durs à accepter mais il n’y a pas de biais dans la méthode.

    Lisez donc les documents de l’UNPI et rapprochez les de ce que vous élus avez adopté au sein de votre collectivité.

  2. Bonjour
    Un article comme celui-ci, il faudrait le mettre en accès libre si vous voulez atteindre votre cible. Je veux bien vous croire, mais si je ne peux pas lire vos arguments, cela va être difficile de me convaincre.
    Merci de votre réponse
    CG

  3. Il suffit de regarder nos feuilles d’impôts pour constater que la hausse du parc est hors de cause. Juste la mégalo et la malhonnêteté des élus. Et leur appétence pour les rémunérations et indemnités en tout genre, et les bienvenus cumuls (ceux qui croient que c’est fini sont bien naïfs). Comme partout, il y a quelques honnêtes élus, mais ils sont eux plutôt discrets et actifs …

  4. Merci Chrisgi pour vos propos qui me donnent l’occasion d’indiquer la partie du texte que je peux lire n’étant pas abonné: « L’AdCf tient solennellement à préciser que la cause principale de l’augmentation des produits de taxes foncières n’est ni l’augmentation des taux (très modérés au cours des mandats qui s’achèvent, ni l’actualisation des valeurs locatives mais tout simplement la forte augmentation du parc de logements ».
    Je vous invite à vous rendre sur le site de l’UNPI, de prendre le tableau concernant votre département puis la ligne de votre commune.
    Vous pourrez alors vérifier les chiffres annoncés en les comparant à ceux de votre feuille d’impôt.
    Pour ce qui me concerne, l’augmentation de ma taxe foncière est exacte…

  5. Comme de coutume, les élus sont responsables par goût du lucre et de l’irresponsabilité. Il serait plus honnête de se rappeler ce que disait un Maire de Montpellier, M. Frèche, augmentons fortement en début de mandat, lorsque les élections viendront ils auront oublié. Cela lui a réussi d’ailleurs. Plus simplement, les citoyens demandent toujours plus. Viendra le jour ou il faudra les border dans leur lit et recruter du personnel pour le faire. Ce personnel il faut le payer et pour payer, il faut l’argent correspondant

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous