publicité

 

Réagir
Fonction publique territoriale 02/09/2019

Mobilité des fonctionnaires : un potentiel à exploiter

par Maud Parnaudeau
Fonction publique, Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences

Malgré la levée des freins statutaires et juridiques, la mobilité entre branches recèle un potentiel sous-exploité par les employeurs. Si la fonction publique territoriale est la branche accueillant le plus d'agents des autres fonctions publiques - d'Etat et hospitalière -, beaucoup reste pourtant à faire...

Lancé officiellement le 22 février 2019, « Place de l’emploi public » est le premier site gouvernemental ((D’autres sites privés, tel emploipublic.fr d’Infoprodigital, propriétaire du Courrier des maires, proposaient déjà ces offres d’emploi.)) d’emploi commun aux trois versants de la fonction publique. Il remplace la bourse interministérielle de l’emploi public (Biep) qui concernait uniquement l’État. Avec ce nouvel outil, agents et employeurs peuvent désormais candidater ou publier des offres sur un seul et même site. Une simplification censée, une fois encore, faciliter et encourager la mobilité inter-fonctions publiques. Il y a dix ans déjà, la loi du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels assouplissait les conditions de mobilité pour rendre effective ce droit consacré par le statut. Même chose en 2017 avec l’ordonnance (n° 2017-543 du 13 avril) relative à la mobilité d ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous