publicité

 

Réagir
Mobilités 24/06/2019

Gratuité totale dans les transports : sans une restructuration du réseau, point de salut !

par Emilie Denètre
bus, métro, trams : faut-il instaurer la gratuité des transports en commun? © Adobe/unguryanu

La mission d’information du Sénat sur la gratuité des transports collectifs poursuit ses travaux alors qu'un certain nombre de candidats aux municipales s'emparent de cette proposition. Mardi 18 juin, une table ronde était organisée avec les associations de transporteurs et d’usagers. Elles pointent les externalités négatives liées à la gratuité et alertent également sur la nécessité de restructurer les réseaux pour obtenir un véritable report modal des automobilistes.

« Nous sommes là pour comprendre le point de vue des acteurs concernés par la question de la gratuité : la gratuité est-elle une révolution écologique et sociale ou une fausse-bonne idée ? » interroge Michèle Vullien, sénatrice du Rhône et présidente de la mission d’information. Si des chercheurs avaient précédemment pointé autant les avantages sociaux et écologiques de cette mesure que ses effets pervers, pour les transporteurs et les usagers invités ce 18 juin, tout deux invités à faire part de leurs expertises, c’est bien la seconde option qui semble l’emporter.

Externalités négatives

Pour ces acteurs associatifs et responsables syndicaux professionnels, la gratuité totale – Désormais cet article est accessible aux abonnés ayant souscrit

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous