publicité

 

Réagir
Congrès 2019 de Villes de France 13/06/2019

Les villes moyennes attendent des métropoles des coopérations plus abouties

par Aurélien Hélias
Congrès de Villes de France à Albi le 13 juin 2019 © A. Helias

Réunies à Albi le 13 juin pour l'édition 2019 de leur Congrès, les Villes de France s'interrogent encore sur l'apport de la métropole voisine. Les coopérations locales se révèlent variées mais leur valeur ajoutée n'est pas toujours au rendez-vous. Les maires réclament davantage d'efforts aux grandes villes et des politiques d'aménagement régional plus volontaristes.

Les métropoles assèchent-elles les villes moyennes de leur région ou leur font-elles bénéficier d’un ruissellement de la richesse produite ? Ni l’un ni l’autre, ont répondu en chœur les maires de Villes de France réunis à Albi le 13 juin pour leur congrès annuel, rejetant une opposition binaire. « Il faut résister à la théorie du ruissellement, du trop-plein de la dynamique métropolitaine qui s’écoulerait par pente douce… Il n’y a pas de main invisible venant réguler, il faut avant tout une volonté politique », estime ainsi Pierre-Emmanuel Reymund, responsable prospective, partenariats et innovation territoriale à Toulouse Métropole, résumant la pensée d’une grande partie des maires présents.

L'échec des contrats de réciprocité

Mais cette volonté politique de coopérations villes moyennes existe-t-elle vraiment ? Sur les quatre contrats de réciprocité lancés lors des assises de la ruralité sous le quinquennat Hollande, seuls deux ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous