publicité

 

Réagir
Gestion des déchets 21/05/2019

La chasse aux « monstres » sur la voirie est lancée

par Sylvie Luneau
Encombrants sur la voirie © Adobe/Ronald Rampsch

Meubles, machines à laver, réfrigérateurs, vélos, bidets, etc. Tous ces objets, deviennent des « encombrants » lorsqu’ils sont usagés, et ne peuvent pas rentrer dans la poubelle ordinaire des ménages. Ce gisement représenterait environ 10 millions de tonnes par an, soit un quart du poids total des déchets. Parfois dénommés « monstres », ils nécessitent un mode de gestion particulier, pour éviter de les retrouver dans la nature, sous forme de dépôts sauvages.

1 - Encourager espaces de gratuité et recycleries

Avant d’arriver en déchetterie, les encombrants en bon état peuvent être revendus ou donnés. Certaines collectivités ont créé des sites web spécialisés pour permettre aux habitants d’un même territoire de se donner leurs objets. Au sein des déchetteries, ou des recycleries, des espaces de gratuité permettent aux usagers de se servir en venant déposer leurs déchets. C’est le cas notamment en Gironde où le syndicat mixte intercommunal de collecte et de valorisation du Libournais Haute-Gironde (Smicval) a ouvert en avril 2017 un magasin de 5 000 mbaptisé Smicval Market. Rien n’y est vendu, tout est gratuit. 65 % du tonnage d’enfouissement a ainsi été réduit.

2 - Communiquer autour des outils du service public et des privés

Il est indispensable d’informer l’usager sur les points de collecte, les horaires d’ouverture des déchetteries, etc. Mais aussi sur les so ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous