publicité

 

Réagir
Protection des données 15/04/2019

« Les plaintes à la Cnil visant les collectivités ? Vidéoprotection et collecte excessive de données»

par Aurélien Hélias
Marie-Laure Denis, présidente de la Cnil © Cnil

Le 25 mai 2018, le règlement général sur la protection des données personnelles (RGPD) entrait en vigueur. 11 mois plus tard, la présidente de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil), Marie-Laure Denis, revient sur la première année de mise œuvre au sein du secteur public local.

Courrier des maires : Comment la Cnil a accompagné les collectivités dans l’appropriation du RGPD ?

Marie-Laure Denis : Dans la mise en œuvre du RGPD, dispositif complexe, le premier objectif de la Cnil est de faire prendre conscience aux responsables publics locaux de l’appétence de nos concitoyens pour la protection de leurs données, qui est aussi une chance, pas uniquement une contrainte ! Entre 2017 et 2018, le nombre de connexions sur notre site a doublé pour atteindre huit millions par an et les plaintes ont augmenté de 32,5 %, soit 11 000 dossiers ! Il y a donc un devoir de responsabilité de tous les acteurs publics pour protéger les données personnelles, tant dans la mise en œuvre de leurs politiques publiques, que dans la création de nouveaux services numériques sécurisés. Les collectivités doivent aussi être au fait de leur obligation de désigner un délégué à la protection des données.

Les collectivités ont-elles jou ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous