publicité

LABEL 11/01/2013

Les Prix des collectivités accessibles 2012

par La rédaction

Deux ans avant l’échéance de la loi «handicap», au 1er janvier 2015, le constat est relativement optimiste : les collectivités ont généralement compris l’enjeu de l’accessibilité et les projets sont mieux intégrés aux différentes dimensions des politiques territoriales, quelle que soit la taille de la collectivité.

Cet article fait partie du dossier:

Rendre la ville accessible aux personnes handicapées

voir le sommaire

Tel est le constat du jury des Prix des collectivités accessibles, organisés pour la 3e année consécutive par le Courrier des maires et des élus locaux et la Gazette Santé-Social. Fait notable, le handicap mental, pratiquement absent jusqu’alors, fait l’objet de démarches innovantes. La remise des prix, le 20 novembre 2012, au Salon des maires et des collectivités locales (SMCL), a permis d’honorer 7collectivités dans 4 catégories.

EMPLOI

Seine-Saint-Denis (93). Le conseil général s’est doté de moyens humains et financiers pour structurer sa démarche de recrutement d’agents handicapés. Résultat : un taux d’emploi de 7,03 % d’agents handicapés au 1er octobre 2012.

ESPACE PUBLIC – HABITAT 

Moins de 40 000 hab.
Binic (22). La commune a réalisé une «chaîne d’accessibilité» associant tous les équipements touristiques, publics, privés et associatifs pour l’accessibilité de l’offre touristique. Tous les acteurs de la commune se sont investis, depuis les élus jusqu’au personnel du camping et du port.

Plus de 40 000 hab.
• Chambéry (73). La ville a rendu entièrement accessible, malgré les contraintes, son centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine, bâtiment du XVIe siècle dans un secteur sauvegardé. La scénographie fait appel aux 5 sens, les aménagements sont ouverts aux valides comme aux handicapés.

NOUVELLES TECHNOLOGIES

Moins de 40 000 hab.
Alberville (73). «Laissez venir à vous» est une collection de visites virtuelles du patrimoine, avec guide conférencier. Des livrets tactiles ont été réalisés pour les non-voyants. Des parcours sont conçus en fonction du handicap mental.

- Plus de 40 000 hab.
• Angers (49).
Avec «Laissez-vous conter Angers au fil du tramway», la ville a élaboré 12 circuits avec application numérique gratuite (smartphones et tablettes), une version en langue des signes pour les personnes sourdes et une version audio pour les aveugles et malvoyants.

Coups de cœur du jury

• Conflans-Sainte-Honorine (78). «Conflans, ville accueillante» est une opération de formation des personnels et d’adaptation des lieux à l’accueil et l’accompagnement des personnes en situation de handicap mental ou psychique.

• Val-de-Marne (94). Des ateliers citoyens et une plateforme numérique visent à associer les personnes handicapées mentales aux instances et à l’élaboration des politiques du conseil général, à les rendre visibles, à favoriser leur représentation et faire émerger des problématiques inconnues.

 

Sommaire du dossier

22 articles Lire le 1er article

Comments are closed.

publicité

Abonnez-vous