publicité

 

Réagir
Elections de mars 2020 25/04/2019

Municipales : emprunter pour sa campagne électorale

par Auteur associé
Maires en campagne, élections © S. Gautier

Dans le cadre des élections municipales, l’Etat rembourse parfois, après l’élection, les dépenses électorales engagées par les candidats (dans les communes de 9 000 habitants et plus) mais ne leur verse jamais aucun pécule sur la ligne de départ. Sauf patrimoine personnel disponible, et dans l’attente de la générosité des citoyens donateurs, les candidats doivent donc recourir à l’emprunt. Par Philippe Bluteau, avocat au barreau de Paris

1. L’emprunt auprès des personnes physiques

Légalisation expresse La loi du 15 septembre 2017 a reconnu expressément la possibilité pour les candidats de financer une partie de leur campagne grâce à des prêts consentis par des personnes physiques, tout en posant des conditions permettant de distinguer ces prêts des dons. La transparence requise Désormais, l’article L.52-7-1 du code électoral prévoit que « les personnes physiques peuvent consentir des prêts à un candidat dès lors que ces prêts ne sont pas effectués à titre habituel » et à condition que le candidat bénéficiaire fournisse au prêteur les informations concernant le ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous