publicité

 

Réagir
Prévention des risques naturels 24/04/2019

Informer les touristes sur les risques sans les faire fuir, exercice périlleux mais utile

par Hélène Huteau
Rivière de la Sorgue en crue dans le Vaucluse © Adobe/ Pictures news

Entre volonté de développement et obligation de prévention, comment communiquer sur le risque envers les touristes de passage ? Comment accompagner les acteurs du secteur à prendre en compte ce facteur ?

Les zones les plus touristiques sont aussi celles les plus soumises aux aléas naturels. Comment développer la culture du risque auprès d’une population de passage ? La question, « encore peu abordée » regrette Amandine Berger, chercheuse en gestion du risque était toutefois abordée aux dernières Assises nationales des risques naturels, fin mars, à Montpellier. « L’enjeu est de faire sortir le risque du seul giron des administrations et des collectivités », décrypte la chercheuse, membre de l’Association française pour la prévention des catastrophes naturelles (AFPCN). A la Faute-sur-Mer, huit ans après la tempête Xynthia, le maire estime que la commune a retrouvé son attractivité touristique - excepté en nombre d’hébergements. Pour maintenir la notion de risque chez les touristes, malgré les digues surélevées, Patrick Jouin, a fait installer des pistes cyclables. « En amenant les touristes là-haut, ils se rendent compte des risques », estime-t-il. ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous