publicité

 

Réagir
Gestion de crise 17/04/2019

Les champs corses troublés par une bactérie

par Sophie Helouard
Champ d'oliviers corses © Adobe/Jérôme Bono

En juillet 2015, la découverte de la Xylella fastidiosa en Corse, une bactérie qui détruit de nombreuses espèces végétales - oliviers, arbres fruitiers, vignes, etc. - a suscité de vives inquiétudes chez les producteurs et oléiculteurs insulaires. L’épidémie semble actuellement en cours de stabilisation…

«Je suis descendue voir la situation dans les Pouilles. Là-bas, le paysage est lunaire… » Fabienne Maestracci, vice-présidente du syndicat interprofessionnel des oléiculteurs de Corse (Sidoc) est très inquiète. Depuis la découverte de la bactérie Xylella fastidiosa sur l’île de Beauté, l’oléicultrice, propriétaire d’un verger très ancien à Bonifacio, ne dort plus. « Certains de mes arbres jaunissent. On me dit que c’est la sécheresse. Mais, ceux qui ont deux mille ans ont déjà connu bien des épisodes de chaleur ! » Dans le sud de l’Italie, depuis 2013 la Xylella fastidiosa - sous-espèce « pauca » - a causé la mort de millions d’oliviers et la faillite d’un quart des exploitations dédiées à l’oléiculture. Les îles Baléares et l’Espagne ne sont pas épargnées. En France, la bactérie (sous-espèce « multiplex ») a été identifiée pour la première fois en région Paca et en Corse en 2015. Véhiculée par des insect ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous